Océane, ma nouvelle conquête 

"Gardes-les contre ton cœur, comme ça je pourrai toujours te sentir auprès moi !" Océane (à propos des photos d'elle)

  
   Cette rubrique fait suite à celle sur le naturisme. Elle est la preuve de la richesse et du bien-être que peut apporter cette pratique et ce mode de vie. C'est par elle en effet que j'ai pu faire d'extraordinaires découvertes et des rencontres intéressantes parfois inattendues et qui m'ont apportées la joie de vivre, une assurance renforcée et une certaine fierté.
   C'est comme cela que j'ai rencontrée Océane ou plutôt c'est elle qui m'a trouvé. Elle était en quête d'un homme sincère, attentionné, respectueux et qui sache la rendre heureuse en lui redonnant confiance en l'avenir.
   Je suis heureux de partager un peu avec vous ces magnifiques cadeaux que m'a offert la vie à savoir la beauté et l'amour...
   Comme je vous l'avais promis dans mon blog je vais vous raconter ma rencontre exceptionnelle avec cette jeune et jolie fille de 19 ans et avec qui j'ai fini par coucher avec, et ainsi lui offrir ce qu'elle était venu chercher... C'est donc sous la forme d'un récit érotique comprenant la rencontre, le flirt et les ébats avec Océane que je vais vous la faire vivre.
   Je tiens à vous signaler qu'absolument tout ce que je vous raconte est réel et que les dialogues le sont au mot près, ceci grâce à une mémoire infaillible, surtout que là il me serait difficile d'oublier ces moments que l'on ne vit qu'une fois dans sa vie tellement c'est magique...
   Vous aurez donc droit à tous les détails de mes ébats avec Océane, avec les descriptions de sa beauté extraordinaire, de ses expressions, de sa façon d'être, de vivre et de s'exprimer. En fait vous le lirez comme si vous y étiez, enfin façon de parler, Océane m'appartient ma intenant et je compte bien faire un bout de chemin avec commelle me l'a proposé. Après on verra bien... 

   CARPE DIEM !

   Marseille, le 6 septembre 2019

 

 Ma rencontre et mon idylle avec Océane 

   Vous connaissez maintenant mon addiction et mon amour des jeunes femmes et des jolies filles âgées entre 18 et 35 ans. 

   Il y a maintenant trois semaines, le 15 août 2019, j'ai fait la connaissance d'une jeune et jolie fille naturiste qui faisait partie d'un groupe essentiellement composé de jeunes femmes et une bonne dizaine de jeunes filles âgées entre 11 et 15 ans qui faisaient du naturisme sur ma plage habituelle. J'étais accompagné de ma copine Sophie bien entendu, d'autant plus qu'elle avait la charge de photographier tout ce petit monde, tâche que lui avait confiée Sylvie, une collègue de boulot rencontrée fortuitement sur la plage deux jours auparavant. Sophie a accompli avec professionnalisme ce rôle qui s'est avérée être ludique car Sophie s'est régalée avec toute cette jeunesse.

   Parmi ces petites jeunettes à poil et toutes mimi, il y avait donc ce magnifique rayon de soleil, une très jolie fille âgée de 19 ans qui a tenté l'expérience de la nudité. Elle s'appelle Océane et je l'avais remarqué tout de suite quand elle est arrivée avec Catherine et sa marmaille de filles et j'étais loin d'imaginer qu'elle allait bousculer ma vie de façon si soudaine et idyllique. Pour Océane ce fut le tournant de sa vie et elle en était l'initiatrice pour notre plus grand bonheur. 

   J'avais tout de suite interpellé Sophie."Hé, chérie regarde la jolie fille qui vient d'arriver...!" "Oui, j'ai vu... En effet, elle est très jolie !" "Tu pourras la photographier tout à l'heure ?" "Mais bien sûr mon coquin... Je ne vais pas tarder à le faire avant qu'il ne fasse trop chaud...!" Il était 9 h 30. Comme je l'ai précisé plus haut, j'étais loin d'imaginer que cette jolie fille allait devenir ma petite copine et que j'allais transférer toutes mes attention et mon amour pour elle... Dès qu'elle est arrivée, j'ai commencé à la mater lorsqu'elle s'est déshabillée en retirant son teeshirt très court au ras de son nombril qui portait un percing puis son short jean très court lui aussi qui lui dévoilait ses cuisses jusqu'aux fesses... Elle dégraffa son soutif libérant de magnifiques tétés naturels plutôt gros qui se balançaient et jigotaient lorsqu'elle se baissait. Mais quand elle a retiré sa petite culotte bleue dentelée mon sang n'a fait qu'un tour...  C'est en appréciant sa nudité et sa beauté naturelle que j'ai eu le coup de foudre... Elle s'était installée un peu à l'écart du groupe des minettes qui s'étaient agglutinées en arrière des parasols de leur mère. Tout le monde était à poil et chacunes, les gamines comme les mères vaquaient à ses occupations, discutaient, s'amusaient, riaient, se passaient de la crême solaire où allaient se tremper, tout cela de façon naturelle et dans une ambiance bon enfant, et puis il y avait Océane, magnifique, à poil comme les autres, assise sur sa serviette derrière moi à 3 mètres à côté de cet attroupement de corps nus. Je l'ai longuement observé et contemplé sans trop insister, je ne voulais pas paraître comme un lubrique ou un voyeur mais elle était tellement attirante... A un moment donné, elle s'est levée pour attraper sa crême solaire et là j'ai pu profiter de la vue unique sur sa beauté et toute son intimité... J'étais à plat ventre et j'ai pu admirer Océane qui étalait sa protection solaire avec beaucoup de douceur à la limite de la sensualité, sur ses jolies formes. J'ai assisté à la revue complète de tout son corps, ses seins qu'elle massait de façon presque sensuelle, son ventre, son pubis, sa chatte, ses jambes finement galbées et son superbe petit cul...  Elle a senti que je la regardais, tourna la tête vers moi et me fit un merveilleux sourire puis détourna la tête... Mon sang n'a fait qu'un tour, mon coeur se mit à battre... Ce fut le début de notre approche et de notre jeu de séduction qui finira dans un lit... Sophie elle, était à côté de moi, à plat dos et s'était assoupie à l'ombre d'un parasol totalement offerte... A partir de là, il s'est établi un lien subtil uniquement par des échanges de regard aussi bien quand elle se trouvait sur sa serviette ou lorsqu'elle allait et sortait de l'eau... Des frissons ont parcouru mon corps et je me suis senti comme sur un nuage... J'avais senti qu'un contact avec elle s'était créé surtout que je m'était rendu compte qu'Océane avait de plus en plus tendance à prendre des poses sensuelles que toutes les nanas savent faire quand elles veulent attirer le regard, mais avec Océane s'était différent car il y avait l'innocence d'une jeune fille de 19 ans qui m'a beaucoup ému en même temps qu'elle m'a sacrément excité... Puis est venu le moment propice pour me lancer à sa conquête...

   Je me suis décidé à aborder Océane vers la fin de l'après-midi. Je l'ai vu marcher vers la mer, elle me jeta un coup d'oeil furtif, souleva ses cheveux au-dessus de sa tête et s'arrêta debout juste au bord de l'eau. Elle était là, à poil dans toute sa splendeur, sous le soleil qui commençait à descendre, magnifique, face à la mer, son petit cul face à moi, dont je voyais ses fesses rosies par les rayons du soleil, recouvertes d'un fin duvet reflétant le soleil et qui se contractaient de temps à autres comme pour m'inviter à rejoindre son propriétaire, avec entre les deux une assez grosse moule avec ses deux longs pétales qui en sortaient... Avec ses longs cheveux au vent qu'elle manipulait au dessus de son épaule elle semblait perdue dans ses pensées... Avant de me lever pour la rejoindre, je l'ai scrutée de la tête aux pieds afin de m'imprégner de sa beauté pure et naturelle accentuée par le relief créé par le soleil rasant mettant en évidence son très fin duvet blond sur son corps en plus de ses jolies formes... Elle avait une aura d'ange... On aurait dit une déesse... Je me suis approché d'elle en faisant quelques pas, ma queue s'était allongée de quelques centimètres, pendait et se balançait en même temps que mes couilles chatouillaient mes cuisses... Sensations très agréables et maîtrisées car en marchant les 4 mètres qui me séparaît d'elle, j'ai continué à reluquer son joli petit cul et sa silhouette parfaite. Nous étions debout tous les deux. Sensation nouvelle pour moi qui abordait pour la première fois une fille alors que nous étions totalement nus... Je me suis lancé en lui posant quelques questions. "Bonjour !" Elle me sourit et d'une voix douce et posée me répondit : "Bonjour !" "Vous allez bien ?" "Oui, ça va bien merci ! Et vous ?" Ce "Et vous ?" fut révélateur du désir d'Océane de faire connaissance et de s'ouvrir à la discussion. Pour débuter je lui demandais : "Cela vous dérange si on discute un moment ?" "Non pas du tout !" J'étais heureux d'avoir ouvert une porte. Des frissons de bonheur parcouraient mon corps et je senti ma queue s'allonger un peu plus et palpiter, mes testicules descendre dans les bourses en chatouillant le haut de mes cuisses... Je lui ai ensuite posé cette question : "C'est la première fois que vous faites du Naturisme ?" Elle me regarda et me fit un signe de la tête et me répondit : "Oui, tout à fait !..." Je poursuivi : "Et que signifie pour vous le fait de se mettre à poil ici ?... C'est quoi le Naturisme selon vous ?... Cela ne vous gène pas mes questions j'espère ?" Nous nous sommes assis au bord de l'eau, ma queue et mes couilles étaient léchées par l'eau chaude et nous avons poursivi notre discussion et voici en gros ce qu'elle m'a répondu : "Non, non, je vais vous répondre !... Eh bien, étant donné que c'est la première fois, pour moi le Naturisme est une découverte très intéressante et j'étais assez désireuse de savoir de quoi il retournait en fait... Eh, bien, malgré une petite appréhension quand je suis arrivé dans cet endroit idyllique,... dès que j'ai vu, vous et tous ces gens nus et décontractés, je n'ai plus été effarouchée du tout car je savais que j'étais avec des personnes que je connaissais, comme Catherine, ma patronne, et je n'ai pas hésité à me mettre à poil aussi..." Petit sourire avec un brin de timidité. Je lui souris de même... J'étais aux anges... Tandis que je scrutais son doux visage et sa joli bouche elle poursuit avec intelligence et finesse. "...C'est un peu comme si on pratiquait le mimétisme, on se fond vraiment avec le monde qui nous entoure... C'est marrant comme sensation... Je retiens aussi les agréables sensations que procurent le soleil, la brise, l'eau de mer et le sable chaud,... et puis ces odeurs ennivrantes que dégage la végétation et la mer au son des cigales...!" Pendant qu'elle s'exprima, j'en ai profité pour jeter un regard furtif sur ses seins tout blanc qui pendaient et sa chatte rasée d'où débordaient franchement ses deux très gros pétales humidifiés par l'eau de mer... J'ai vu ses jolis yeux bleutés briller lorsqu'elle me fixa en me souriant. Elle détourna le regard vers la mer en se touchant une mêche de cheveux sur son épaule. Je sens que je vais craquer... "Non il n'y a pas à dire je me sens revigorée et heureuse..." Merveilleuse réponse qui me mit en phase totale avec elle. Puis je me lançais un peu plus loin "C'est comment vôtre petit nom ?" "Océane !" "Jolie prénom peu commun et qui vous va très bien !" "Merci ! Et vous ?" "Bruce !" Elle me regarda, releva ses sourcils et me dit "Tiens, il est peu commun le vôtre aussi ! Il vient d'où ?" "C'est d'origine celte, écossais plus exactement !..." Et subitement, sans savoir pourquoi, elle se mit à rire, et quel joli rire ! On aurait dit celui d'une gamine... "Pourquoi vous riez ?" lui demandais-je en souriant "Non, non, pour rien !" me répondit-elle alors que je l'ai surpris en train de reluquer furtivement ma queue... Je me suis rendu compte qu'Océane était une coquine... Cela m'a plu de savoir que c'était une fille ouverte. "Vous avez qu'elle âge sans indiscrétion Océane ?" "19 ans ! Et vous ?" "58 ans dans quatre jours !" Visiblement surprise elle m'avoua "Dites donc, vous ne les faites pas ! Vous êtes plutôt mince et vous avez une allure plutôt sportive ! ... Je me trompe ?" "Si je fais du sport ? Non pas vraiment. Par contre je fais très attention à ce que je mange, j'aime nager, je marche beaucoup et puis je suis accompagné d'une charmante et belle jeune femme, Sophie... Vous savez, c'est elle qui vous a photographiée ce matin...! Et je peux vous dire que j'ai la forme...!" Et là encore Océane se jeta en arrière et se mit à rire me permettant de découvrir ses trésors, ses deux tétés qui jigotaient et son ventre plat qui tremblait, sa chatte rasée qui s'entrouvit en laissant choir ses deux gros pétales... Sublimissime ! Elle avait compris ce que j'ai voulu sous-entendre et la façon dont je l'ai dit a déclenchée son hilarité bien agréable à entendre... Tout en restant assis, nous avons continué à discuter un long moment ou plutôt je l'ai dragué avec beaucoup de tact. Elle s'est laissé faire et pendant qu'elle parlait assise, jambes fléchies, les bras en arrière, exhibant sans complexe à mon regard ébahi ses jolis seins, elle s'amusait à écarter régulièrement ses genoux comme pour aérer sa chatte... 

   Au fil de la discussion, j'ai su qu'Océane était toujours célibataire et qu'elle faisait des études de pharmacie, comme moi il y a 35 ans. Nous avons alors longuement bavardé... Océane était à l'écoute et très intéressée par mon parcours... Voilà, je l'ai conquise elle aussi... Je me suis senti le plus heureux des hommes. 

   Ensuite, Elle s'est levée et là, j'ai été ébloui par sa beauté naturelle et la perfection de son corps... Quel cul ! Elle marcha en se déhanchant lentement, passa ses mains sur ses magnifiques petites fesses afin d'enlever le sable d'où elle était assise et j'ai pu observer sa moule d'où pendaient ses deux pétales... En pénétrant dans l'eau, elle releva ses cheveux ce qui m'a permis de voir ses seins qui jigotaient sous ses pas dans l'eau... Un régal ! Ma réaction fut immédiate, j'ai commencé à bander... Mais ça Océane ne l'a pas vu, du moins allait-elle le découvrir plus tard (voir plus bas pour les détails...) En aillant pris soin de regarder autour de moi que personne ne s'aperçoive de mon érection que j'ai réussie difficilement à contenir, je me suis levé à mon tour avec ma grosse bite pendouillante et mes couilles qui caressaient mes cuisses pour aller me tremper et me rafraîchir... Une fois dans l'eau je me suis retourné et j'ai aperçu Sophie en train de faire les ultimes photos des minettes qui barbotaient, couraient et s'amusaient en riant et en criant, exprimant naturellement leur joie de vivre... J'avais l'impression d'être au paradis...

   Un peu plus tard, lors de nos retrouvailles, Océane m'a confié qu'elle m'avait attiré afin d'engager la conversation et le fait que nous étions à poil facilita paradoxalement les choses car il n'y avait plus la barrière des vêtements ni les contingences matérielles, une mise à nu préliminaire en quelque sorte. Elle avait repéré ma présence sur cette plage parmi toutes ces filles jeunes et moins jeunes (11 à 40 ans) et s'était installée de façon à ce que je puisse la remarquer... Elle n'avait pas manquer son coup prémédité, mais cela semblait si naturel et innocent chez Océane que je me suis laissé prendre sans résister... Son comportement et son attitude me laissait penser qu'elle était en manque d'affection comme après une déception amoureuse. Cela aussi je l'avais ressentie, et elle me l'a confirmée par la suite, une fille de 19 ans aussi jolie, toute seule accompagnant des petites minettes de 14 ans cela me semblait bizarre... Ensuite, les choses se sont enchaînées naturellement et de façon innatendues, comme par magie. J'en tremble encore de bonheur. Elle était heureuse d'avoir conversé avec moi et on a naturellement échangé nos numéros de portable.

   Deux semaines ont passé depuis cette date mémorable jusquà ce que je reçoive un sms dans la soirée du jeudi 29 août. Le prénom Océane apparut sur l'écran de mon smartphone. Océane ! Quel bonheur ! Mon cœur s'est mis à battre. Elle avait envie de me revoir et me proposa un rdv pour le sur-lendemain samedi à La Seyne-sur-mer, commune où se trouve la plage du Jonquet et où elle réside, pour prendre un verre. Surpris et heureux, et malgré notre différence d'âge (39 ans !) je lui donne mon accord. L'occasion était trop belle. Elle était heureuse de pouvoir me revoir. Rendez-vous pris donc pour le samedi 31 apès-midi à 15 h 00 sur le port de La Seyne. Cela nous convenait à merveille puisqu'Océane avait terminé son stage et que j'étais libre. Cette rencontre m'a beaucoup transcendé et je l'ai préparé de façon totalement détendu. Je me suis senti pousser des ailes comme à 20 ans et je savais à peu près ce qui m'attendait mais ça vous le lirez plus bas avec tous les détails les plus croustillants...

   

 Ma tendre et douce Océane 


Océane. Aah, ma tendre et douce Océane ! 
Ici on peut la voir photographiée le 15 août 2019 par Sophie.
On ne se connaissait pas mais on s'était tout de même remarqué pendant cette journée riche en découvertes... Ceci grâce à Sophie.
 Océane me l'a avoué quand on s'est revu 15 jours après. Je l'avais attiré. Dès qu'elle m'a vu elle s'est dit : c'est lui que je veux ! 
De mon côté, outre sa beauté, sa jeunesse (19 ans) et son charisme, quelque chose chez elle de très particulier m'a attiré. Peut-être sa pureté d'âme, sa spontaneité, son naturel provocateur, son côté jovial mais pensif, son allure très féminine mais avec un côté adolescent, innocent même et qui m'a fait craquer et fait tomber amoureux.
Je vous invite vivement à lire mon récit de ma rencontre avec Océane, ma nouvelle conquête, mon nouvel amour...

 Présentation d'Océane 


   Océane est née le 5 février 2000 à Paris, elle est du signe du Verseau avec l'ascendant en Taureau. 
   Ses caractéristiques physiques :
    Elle mesure 1m 66 et pèse 46 Kg. Elle possède de très jolis yeux bleus agathe, de longs cheveux blonds descendants jusqu'au milieu de son dos et une particularité naturelle sous la forme d'une tache de naissance sur sa fesse gauche. Elle a un percing sur son nombril. Sa chatte est entièrement rasée mais son pubis laisse réapparaître de nouveaux poils ce qui amplifie le naturel de son corps parfait. Pour mieux vous la situer physiquement il suffit de voir France Gall jeune et Jennifer Lawrence et de visionner les photos d'Océane. La ressemblance semble frappante pour moi.
   Sa famille et ses origines :
    Océane est née d'un père d'origine polonaise, militaire décédé en opération en 2009 et d'une mère française aux origines italiennes exercant en tant qu'avocate conseillère en patrimoine. Elle a une jeune sœur de 14 ans prénommée Loriane (d'ailleurs très jolie) qui rentre en 3ème
   Son parcours :
    Elle a vécu sa petite enfance à Paris puis, après le décès de son père, qu'elle a peu connu, d'où sa quête d'un protecteur, Océane quitta Paris à l'âge de 10 ans pour vivre à Bordeaux, ville où sa mère a vécu avant de se marier. Elle y passe 2 ans avant de suivre sa mère à Lyon suite à sa spécialisation dans la gestion du patrimoine. En juillet 2014, elle s'installe à Marseille où elle finit brillamment sa scolarité, décroche son bac S en 2017 avec la mention Très Bien à seulement 17 ans, puis s'inscrit à la faculté de médecine où elle passe le concours PACES, finit 315ème sur 2800 en juin 2018, un exploit ! Elle a ainsi eu la possibilité de choisir sa branche et faire des études de pharmacie à la faculté de pharmacie, endroit que je connais parfaitement puisque j'y ai usé ses bancs pendant 7 ans. Elle entre en 3ème année à la rentrée 2019-2020.
   Sa personnalité et son tempérament :
   Océane est une fille avec beaucoup de caractère, sentimentale mais joviale, très sensible mais, chose que j'ai découverte dès le début de notre rencontre, elle possède énormément d'humour. Elle est particulièrement intelligente et douée en beaucoup de choses.
   Ses activités et passions :
   Océane possède des capacités intellectuelles hors du commun lui permettant d'avoir l'oreille musicale et de jouer du piano dont elle a pratiqué pendant 4 ans de 10 à 14 ans. Elle a fait de la danse à partir de 12 ans jusqu'à 16 ans puis s'arrêta à cause des études, mais adore bouger sur le disco. Le fait de danser dès son plus jeune âge a permis à Océane de se développer et lui conférer les magnifiques courbes de son corps ainsi que ses formes harmonieuses dont je suis tombé raide... Océane s'est récemment mise à l'aquarelle. C'est une passionnée de sciences et a une attirance particulière pour la biologie et l'astronomie. Nous avons donc beaucoup de points communs et ça c'est très appréciable pour l'entente. Mais pas que... 
   Sexualité :
    J'ai découvert aussi chez Océane, et vous le constaterez dans les séquences où nous faisons l'amour, un penchant certain pour le sexe et ça ce fut une révélation pour elle comme pour moi. Elle est plutôt exclusive et a comme moi une forte libido. Elle adore le cul et baiser. Elle est devenue grâce à moi et par moi, une accroc de la baise, car cela lui permet de réaliser pleinement ses fantasmes comme elle dit.... Elle est d'accord avec moi dans le fait que faire l'amour, avec tendresse et dans l'harmonie des corps qui s'entrelacent, est une nourriture spirituelle et céleste et que l'orgasme fournit le goût à cette nourriture sacrée offerte par mère Nature à l'Homme...

   Voilà pour cette présentation de cette jolie fille de 19 ans que j'ai appris à connaître, à aimer, à lui redonner confiance en elle et aux autres, en lui faisant découvrir des sensations dont elle ne soupçonnait même pas l'existence... Je n'oublierai jamais non plus le fait qu'Océane m'a redonnée à 58 ans de la fierté d'être un homme mûr et m'a permis d'affirmer ma sexualité et ma libido... Tout cela en moins d'une semaine !
   
   Tout simplement magique...  
  

 Les photos d'Océane 

  Toutes les photos ci-dessous m'ont été données par Océane même, après que je les ai choisies dans son album personnel.
   Elle m'a dite cette jolie phrase à propos de ces images : "Gardes-les contre ton cœur, comme ça je pourrais toujours te sentir auprès de moi !"



Océane à 8 ans.
Superbe portrait d'une gamine éveillée et espiègle.
Dans le regard de ses magnifiques yeux bleus on peut deviner la jolie jeune fille sensible, intelligente et généreuse qu'elle est devenue.



Voici Loriane la petite soeur d'Océane. Sur cette image elle a 12 ans.
Elle est magnifique et ressemble beaucoup à sa sœur, même regard pétillant et espiègle, même yeux bleus.
Une pin-up qui devrait faire des ravages...

___________________________________________________________________


Océane à 11 ans en vacances sur une plage du Languedoc.
Océane était une jolie petite bien faite avec son joli minois.
Son corps prometteur très fin a déjà une carrure d'adolescente et on distingue ses petits lolos qui commencent à pousser. Les hanches débutent à peine leur croissance visible au niveau de l'os iliaque et on pourra apprécier ses jolies cuissettes. 
Bien entendu elle ne connaissait pas encore la pratique du Naturisme qu'elle a découvert 8 ans plus tard...


___________________________________________________________________


Océane à 13 ans et déjà l'allure et la silhouette d'une jeune pin-up.
Une jeune adolescente magnifique qui rayonne de beauté.
Jolie pose sexy face à la mer sur une plage de la Côte d'Azur durant l'été 2013.


___________________________________________________________________


Océane à 14 ans durant l'été 2014.
Très jolie photo qu'elle m'a envoyé par mail il y a 3 jours comme je lui avais demandé.
Elle venait juste d'arriver à Marseille.
Elle y est plutôt sexy. 
On y découvre une jeune fille bien dans sa peau, naturelle et sans une once de vulgarité dans sa façon d'être.  Elle a déjà beaucoup de classe.
Qu'est-ce qu'elle est jolie !
J'en suis tombé amoureux 5 ans plus tard...

N.B. : Ce qui est incroyable sur cette photo, d'Océane c'est la date gravée sur l'avant dernière marche de l'entrée d'un temple ou d'une église, et qui correspond à ma date de naissance, le 19 août !! Océane n'en revenait pas ! Serait-ce un signe du destin ?
Nous le pensons tous les deux ! 


___________________________________________________________________


Océane à 15 ans. 
Magnifique photo fournie par ma beauté adorée et que j'avais remarquée quand elle me montra son album photos souvenir. comme Océane a vu qu'elle me plaisait elle me l'a transférée par mail sans hésiter. Elle fit de même avec les autres que vous pouvez voir ici.
Ce portrait réalisé par sa mère en avril 2015 alors qu'elle résidait à Lyon provoqua chez moi beaucoup d'émotion tellement elle est jolie, naturelle et innocente...


___________________________________________________________________


Magnifique photo d'Océane en selfie prise de la chambre de son studio le soir du 3 septembre avant que je vienne la rejoindre et qu'elle s'empressa de m'envoyer par sms avec ce petit mot : "Coucou mon chéri ! Rejoins-moi vite, je t'attends...! Bisous !! "
Nous étions revenus à Marseille il y a juste 2 heures et demi dans l'après-midi.
Quelle beauté ! Quel magnifique visage savamment maquillé et quel corps extraordinaire ! vous avez là une vision de la plastique unique de ma conquête amoureuse avec ses gros tétés...
Comme je l'aime ma jolie blonde !
Je m'apprête à passer la nuit la plus merveilleuse de ma vie avec cette fille juste avant la rentrée !
J"en pleure tellement je suis heureux...!

___________________________________________________________________

 Ma rencontre avec Océane 

samedi 30 août 2019

  J'ai donc pris le chemin de La Seyne-sur-Mer à 13 h 45, trajet que je connais parfaitement puisque c'est la direction que nous empruntons lorsque nous nous rendons sur la plage du Jonquet Sophie et moi presque tous les week-end de juillet et août pour faire du naturisme. J'avais pris soin de prendre quelques affaires, sait-on jamais ce qui pourrait se passer... Je me disais qu'il y avait en effet de fortes chances que je passe la soirée et la nuit sur place avec elle...

  Une fois garé, j'ai rapidement rejoins Océane, mon cœur battait la chamade. Il y avait un beau soleil avec une légère brise marine, il faisait très chaud et lourd (32°C). Je la vis à l'endroit qu'elle m'avait indiquait sur le port de plaisance. Elle est plutôt petite, 1 m 66, pèse 46 kg d'après ce qu'elle m'a dit avec un 89C-58-90 de mensurations toujours d'après ses dires. J'ai été ébloui par sa beauté une fois de plus. Elle est très belle à poil mais elle devient vite sexy avec quelques vêtements. Elle était toute souriante, ses cheveux longs au vent. Elle était habillée d'un short blanc sexy qui mettait en valeur ses jolies jambes jusqu'en haut de ses cuisses... Elle portait un joli teeshirt bleu clair léger, finement dentelé sur les bords qui dévoilait ses bras et fines épaules hâlées, et noué au niveau de son nombril. Elle avait un jolie sac Dior sur ses épaules avec de jolis arrondis au niveau de l'acromium. J'ai vu qu'elle portait un soutif qui mettait savamment en valeur sa jolie poitrine permettant de deviner ses deux tétés collés l'un à l'autre au niveau du large décollettée... Elle portait de jolies sandales d'été bleues marine à talon haut blanc qui lui conféraient une allure hyper sexy en faisant ressortir les galbes de ses mollets. Ma queue s'est mise à frétiller dans mon slip avant de bander... Océane malgré sa tenue plutôt affriollante et sexy avait une classe folle. Elle est jeune et très jolie, et assume totalement ses jolies formes en les mettant savamment en valeur sans vulgarité.
   On s'est fait la bise : "Bonjour Océane ! Comment allez-vous ?" "Bien et vous ?" "Ça va, merci !... Vous pouvez m'appeler par mon prénom si vous voulez !" "D'accord...! Bruce, c'est çà ?" "Oui tout à fait ! C'est plus cool pour discuter !" "Oui, c'est vrai...!" Puis nous nous sommes dirigés vers une charmante brasserie sur le port qu'Océane connaissait visiblement, avant de s'attabler en terrasse. J'avais amené quelques gâteries aixoises, je sais que ça fait toujours plaisir. "Tenez, c'est pour vous Océane...! J'espère que vous aimez !" "C'est gentil...! Oui j'adore ! Merci Bruce pour cette délicate attention... Il fallait pas...!" Là, j'ai vu le regard brillant de cette fille que j'étais en train de séduire et de conquérir. J'étais bien, savourant la magie de l'instant, un peu tendu et ému par tant de beauté et de naturel. "Cela me fait tout drôle d'être avec vous Océane, je suis flatté..." Et là Océane me regarda et me dit ouvertement "Vous savez Bruce, je ne vais pas tourner autour du pot... Vous me plaisez...! Voilà pourquoi je vous ai appelé avant hier soir ! j'avais envie de vous revoir !" Quand elle a dit cela j'ai vu ses joues rosir... Elle est devenue bouleversante et désirable..."...Vous m'avez plu tout de suite, dès que je vous ai vu, bronzé, au mileu de toutes ces filles et ses femmes nues... Je me suis dit "c'est lui !" Et, Je n'ai pas honte de le dire... Même si j'ai su que vous étiez avec... Sophie ? C'est ça ? Cela n'a pas influencé mon jugement et le désir de vous connaître... Je vous ai trouvé beau garçon et viril... Quand vous m'avez dit que vous veniez d'avoir 58 ans... Ça alors ! Vous ne les faites pas...!" "Arrêtez Océane, vous allez me faire rougir... comme vous...!" Et là, elle s'est mise à rire puis à me sourire... Je savais que j'avais franchi une première étape vers le lit... Le serveur approcha. "Bien, qu'est-ce qui vous ferez plaisir Océane ?" "Une orange pressée pour moi !" me répondit-elle. "Vous êtes si "pressée" que ça ?" Elle ria de nouveau. "Restez avec moi Océane...!... (au serveur amusé : "Un thé glacé pour moi s'il vous plait !)... Océane, parlez moi de vous ! Vous êtes très jolie... Vous aussi vous me plaisez... Si, si...(rires d'Océane) je suis heureux d'être avec vous et j'ai très envie de vous connaître aussi !" "Oh, vous savez, je n'ai que 19 ans... J'ai toute la vie devant moi... Il ne s'est pas passé grand chose d'extraordinaire dans ma vie, mise à part le fait que je fais des études actuellement..."  "...de pharmacie c'est çà ?" "Oui tout à fait ! Ah, vous vous en souvenez !" Et puis elle a fini par dérouler ce qu'elle avait à dire, simplement. Je l'ai écoutée en la regardant dans les yeux, ses yeux agathes maquillés légèrement sur ses paupières avec du rose pâle brillant et un fin trait noir à la racine de ces longs cils blonds. Elle est magnifique et hyper séduisante. Je regardais bouger ses lèvres fines prolongées par de subtiles commissures sous ses joues rondes qui tranchent avec un menton très fin et qui lui donne un côté adolescent presqu'infantile. Elle n'avait pas mis de rouge à lèvre et j'ai compris plus tard pourquoi... La coquine... Puis je me suis laissé aller à regarder son décollettée où je devinais ses deux nichons à peine hâlés mais que je voyais bouger à chaque fois qu'Océane faisait un mouvement ou lorsqu'elle bougait ses bras en manipulant ses cheveux au niveau de son épaule... Elle croisa ses jolies jambes bronzées sur le côté ce qui a attiré inexorablement mon regard... Elle était en train de me séduire et ça a marché... Elle sait si prendre avec les hommes surtout qu'avec moi elle était en pleine confiance.
   J'ai appris pas mal de choses sur elle en fait, son enfance à Paris où elle est née le 5 février 2000, à Bordeaux, à Lyon, la disparition de son père militaire alors qu'elle n'avait que 9 ans, puis son arrivée à Marseille avec sa mère avocate et sa jeune sœur de 9 ans à l'époque, en juillet 2014 et où elle a passé son Bac S mention TB à seulement 17 ans, puis le concours PACES en 2018 (Préparation Au Concours des Etudes de Santé) qu'elle a eu haut la main en étant classée 315ème sur 2903 étudiants. Elle a alors pu choisir de faire pharmacie pour la suite de ses études et est en train de finir son stage dans une officine dont la patronne est Catherine qu'elle avait accompagnée sur la plage naturiste. Plus tard elle m'avoua louait un petit appartement mis à sa disposition par sa patronne à la périphérie de La Seyne-sur-Mer... Merveilleuse Océane, elle est là devant moi si jolie, si naturelle en train de me conquérir avec brio. Incroyable destinée qui est aussi la mienne par ricochet. Cela me surprendra toujours ce naturel et cette spontaneité. Sa jeune sœur de 14 ans, Loriane, entre en troisième et vit avec sa mère. Elle adore la danse, la musique pop, les chansons de Kendji Girac, Laurent Voulzy, Amel Bent, le disco, la lecture et l'aquarelle. Elle est passionnée de sciences, notamment de biologie et d'astronomie. Je me suis alors rendu compte qu'il y avait tout de même beaucoup de point commun avec moi. C'est très appréciable pour l'entente... 
   Et le sexe ? Je m'empressa de lui poser la question ainsi "Pas de petit copain Océane ?" "Non, je vis seule... pour l'instant !" En répondant elle me fit un large sourire... Océane a abordé le sujet sans retenu et naturellement. Elle avait devant elle un homme mûr et elle savait à qui elle avait affaire après avoir vu ma petite bombe Sophie avec ses gros seins et sa petite chatte rasée comme la sienne... Océane est visiblement une fille très intelligente et n'a pas hésité à parler de ses rencontres amoureuses. Elle n'a connu réellement que deux garçons, un quand elle avait 15 ans en seconde au lycée ; avec lui ce n'est pas allé plus loin que le baiser ; le deuxième à 17 ans, c'était un étudiant en architecture, David 21 ans alors qu'elle venait d'avoir le bac. C'est avec lui qu'elle a été dépucelée. Mauvais souvenir. Faire l'amour pour la première fois avec lui a été douloureux et elle n'a pas aimé son comportement égoïste. Depuis, cette relation s'est arrêtée au bout de 5 mois. J'ai compris qu'elle voulait rattraper le temps perdue et jouir de tout son être. Elle le mérite pour sa beauté, sa franchise et son intelligence. "Voilà, Bruce, je suis à nouveau célibataire depuis 6 mois et je voudrais oublier cette période un peu douloureuse. Faire du naturisme m'a beaucoup aidé, beaucoup apporté et a chassé mes appréhensions et mes doutes... Cela m'a revigoré. Et en plus je vous ai rencontré ou plutôt c'est vous qui m'avait abordé... Il a du se dire : qui est cette jolie fille toute seule nue sur la plage...? etc... etc... !" Je me suis mis à rire puis on s'est mis à rire tous les deux. On s'est longuement regardé et elle a commençait à me sourire et a commencé par frotter ses jambes contre les miennes. Je lui ai pris sa jolie petite main moite... Elle avait des doigt très fins, les ongles vernis de la couleur de ses yeux, elle ne portait pas de bague hormis un gros collier fantaisie bleu à chaque poignet assorti à son petit haut... Elle a rougi en me souriant et était visiblement émue car j'ai vu son regard s'embuer de larmes de joie. Je l'ai regardé à nouveau dans les yeux et elle m'a sourit à nouveau. "Ça va ?" Lui demandais-je."Oui, très bien...!" Me répondit-avec un magnifique sourireElle m'a fait comprendre qu'elle était heureuse ici, avec moi... Adorable, comment ne pas aimer une telle beauté si sensible...! On s'est repris et elle a bu mes paroles, ses doigts caressant son verre, alors que j'ai à mon tour raconté ma vie plus en détail, ma petite enfance, la disparition de mon père à l'âge de 10 ans, lui aussi militaire, mes difficultés pendant mes études, mon parcours professionnel au sein du milieu officinal, ma passion pour les sciences, notamment l'astronomie, avant d'aborder du comment et du pourquoi je suis arrivé à pratiquer le naturisme, en passant par mon attirance pour les jolies filles, mes différentes rencontres féminines et ma relation avec Sophie résumée succinctement. Rien de ce que je lui ai raconté ne l'a choqué, ni gêné... Au contraire, elle a trouvé cela super de mieux me conaître et de prendre confiance avec moi... Quelle fille extraordinaire ! Jamais je n'ai rencontré autant de spontanéité, de naturel, de classe, d'intelligence et d'esprit ouvert tout à la fois avec une certaine maturité toutefois. Tout cela la rend encore plus belle et plus abordable. "De quelle signe êtes vous Bruce ?" me lança t-elle. Je ne m'attendais pas à une telle question. Je lui répondis spontanément : "Du Lion ! Et vous Océane ?" "Je suis Verseau ascendant Taureau...!" "Moi ascendant Scorpion !" "Que des signes opposés ! Donc... on est fait pour s'entendre...!" Nouveaux rires... On s'est longuement regardé sans parler jusqu'à ce je me décide a attrapé sa main à nouveau... Spontanément, elle s'est approché de moi en souriant pour me donner un baiser sur la bouche... Personne ne nous avait remarqué. J'ai senti toute la chaleur de mon corps montait en même temps que je commençais à bander sec. Océane pinça ses lèvres, frotta à nouveau ses genoux et ses pieds sur mes jambes. Elle était visiblement excitée... 
   Incroyable instant, un moment hors du temps et pourtant il s'est passé presque 2 heures... Je me trouvais avec une jeune et jolie fille de 19 ans avec en face d'elle un bel homme mûr de 58 ans. On s'était mis à poil sur la plage il y a seulement 15 jours alors qu'on ne se connaissait pas, avant de se mettre à nu autour d'un verre. J'avais compris le message d'Océane, sous-entendu : il est temps maintenant de passer aux choses sérieuses... Comme elle, j'en avais très envie. Une nana comme elle il n'en existe qu'une par décennie et encore... Ce n'était pas une allumeuse ni une bête de sexe mais simplement d'une fille qui avait besoin d'amour et de tendresse avec un homme mûr, attentionné qui avait une certaine expérience de la vie. Elle n'a pratiquement pas connu son père et je pourrais justement être son père. Inconsciement elle était à sa recherche, à ma recherche... 
   Océane s'y est pris à merveille pour me séduire grâce à son intelligence, son naturel et sa sincérité. Elle voulait apparemment être initiée aux choses du sexe et aux jeux de l'amour par un homme viril, intelligent et attentionné.
   J'étais prêt à lui offrir ce cadeau de la vie qu'est le plaisir sexuel. Océane était en demande et a sauté sur l'occasion de façon magistrale, comme une reine. "Ce que femme veut, Dieu le veut !" dit-on, eh bien je suis devenu son servant. 
   J'ai demandé l'addition et nous avons marché main dans la main le long des quais, puis Océane s'arrêta et on s'est embrassé tendrement mais simplement, pas de FK. Ensuite, nous nous sommes dirigé vers la voiture. Il était 17 h 00. "Tu n'as pas de voiture Océane ?" "Non, j'étais venu en bus." Je me suis mis à la tutoyer tout naturellement. C'est mieux comme ça. En un rien de temps nous sommes devenus très proches, amis et amoureux. Puis, avant même que je lui pose la question, Océane, avec des trémolos dans la voix, finit par m'avouer avec douceur : "J'ai un appartement pas loin... à 1 km à peu près... Tu pourras te garer facilement... Les gens sont encore en vacances et en plus c'est le week-end !" Une fois dans ma voiture elle caressa ma tête et m'embrassa un peu plus franchement mais elle manquait d'expérience. Voilà quelque chose que je vais lui apprendre en profondeur... En réponse, j'ai posé ma main sur sa cuisse qui était incroyablement douce mais chaude... En réflexe elle écarta ses jambes. Elle se mit à rougir, gémit en pincant ses lèvres. Nouveau baiser et j'ai glissé ma main sous son short. J'ai ensuite repris le contrôle. "Océane ! On ne va pas faire cela dans ma voiture tout de même...!" Rires d'Océane "Non, nooon, on y va...! Je te guide...!"
  

 L'amour et le sexe avec Océane 

   
   1 ou 2 kilomètres plus loin je me suis retrouvé dans une jolie résidence arborée et calme. Pas de difficulté pour se garer dans le parking visiteurs.
   Une fois le moteur arrêté, Océane se mit à m'embrasser un peu plus goulûment. Ça y est, elle y est presque... Pris ma main et la posa sur son sein. J'en ai profité pour la glisser sous son soutif. Je l'ai embrassée en lui délivrant de vraies FK cette fois-ci. Cela l'excita encore plus et elle se mit à gémir en se tortillant. "Bruce ! Viens on sera mieux chez moi...!" Elle détacha ses lèvres chaudes de ma bouche... Nous sommes sortis de la voiture pour nous diriger vers son bâtiment. Océane était devant moi et évita de me donner la main par discrétion. J'ai compris et approuvé. Cela m'a permis de mater son joli cul et ses fines jambes. Elle a un déhanché naturel du tonnerre sur ses talons hauts. La résidence était calme. Pas âme qui vive. Une fois devant la porte d'entrée elle me pris dans ses bras et m'embrassa goulûment. Ça y est, Océane sait embrasser avec la langue ! J'attends de pouvoir lui faire l'amour pour lui apprendre les DFK. Elle se décida à ouvrir la porte, me pris par la main jusqu'à l'ascenseur. Elle continua à m'embrasser une fois à l'intérieur, j'avais la trique au maximum qui me faisait mal car coincée dans mon slip et mon pantalon. J'avais hâte de me débrailler et elle aussi car il m'a semblait voir son short tout humide... Une fois arrivés au 2ème étage, elle m'entraina vers son appartement. Le couloir était lumineux, propre avec une bonne odeur fraîche de muguet. Océane se dépêcha d'ouvrir la porte puis on glissa à l'intérieur et elle referma la porte à double tour avant de m'embrasser à nouveau... Elle voulait profiter de moi au maximum dans l'intimité la plus totale. J'étais aux anges. "Vas y Bruce ! Fais comme chez toi...!" Bel appartement, plutôt spacieux, belle pièce à vivre avec un canapé, un fauteuil, une table basse, une petite bibliothèque où était posé une télévision et une petite chaîne hifi... "C'est bien chez toi Océane...!" Je parcourais rapidement du regard la grande pièce à vivre lumineuse aux murs blancs "...Pas mal du tout cet appart...!" "Oui... C'est un T2 que Catherine  met à disposition de ses stagiaires ou de ses employés... C'est très agréable et surtout très pratique... En plus la pharmacie où je bossais n'est pas très loin, à 500m à peu près... Je te la montrerai...!" "C'est super...! Il est plutôt spacieux pour un T2" "Oui, 55m2 ! Sauf que je dois le quitter bientôt...!" "Ah, dommage ! On y bien pourtant...!" "Oui, je sais Bruce... je viens de terminer mon stage à midi aujourd'hui... Elle me laisse un peu de temps pour me retourner... Tu comprends ?..." C'est après coup que j'ai compris ce qu'elle avait projeter avec moi... 
   Ce pied à terre sentait bon, il y avait comme une note floral. Quand j'ai vu les diffuseurs de parfums, j'ai compris. Océane avait tout prévu et tout préparée. Sage mais aussi très coquine en fait. "Bruce ! Tu veux boire quelque chose ?" me demanda-t-elle en se dirigeant vers sa cuisine d'un blanc immaculée. "Oui, c'est pas de refus ma chérie !" Elle ajouta "Il fait chaud !... Ça te dérange si je branche un peu la clim ?... De l'eau...? Tu..." Je l'interrompts en arrivant derrière elle et en me collant contre son petit cul avec mes mains sur ses fesses puis sur ses seins... Elle se retourna, m'enlaça et m'embrassa longuement avec des FK extra qui accentua l'excitation, avant de la déshabiller. Elle se laissa faire en m'aidant à enlever son teeshirt. J'entrepris de dégraffer son short qui glissa sur le sol. Il ne lui restait plus que sa petite culotte fortement humide et son soutif. A son tour elle me déshabilla, enleva mon polo blanc à rayures bleues clair, dégraffa mon jean qui tomba lui aussi au sol. J'ai enlevé rapidement mes chaussures. Mon slip ne cachait même plus ma grosse queue dont le gland tenta de s'échapper au niveau de ma cuisse gauche. Océane elle, enleva ses sandales et aperçue mon érection. Je la sentais de plus en plus excitée. "Oooh ! Mon chéri...! Prends moi...!" On continua à s'embrasser contre le plan de travail de la cuisine où la température ambiante s'est mise à monter... Océane carressait ma cuisse gauche avec sa jambe puis enlaça ma jambe avec la sienne en remontant jusquà mes couilles. Océane s'y prends merveilleusement bien en improvisant des gestes inédits pour moi et qui me font beaucoup d'effets. Nos bouches collées l'une à l'autre et nos langues baladeuses et chatouilleuses continuaient à faire monter la température. C'est à ce moment que j'ai fait tombé mon slip pour libérer enfin ma grosse queue qui se redressa d'un seul coup comme un ressort et se retrouva collée contre le ventre d'Océane. Elle l'a senti et surprise me chuchota "Ouaaah ! Qu'elle est belle mon amour ! Elle est énorme dis moi ! Je ne me souviens pas en avoir vu une aussi grosse... même pas celle de mon ex...!" "17 cm !" Dis-je fièrement. "Comment ?" pour être sûr d'avoir bien entendu. "17 cm, c'est sa taille maximale là, Océane !..." Avec son joli regard en coin et ses deux mains sur mon torse, elle rajouta "Mmmmh ! Quand je t'ai regardé sur la plage, j'ai bien vu qu'elle avait une taille intéressante..." En entendant ces paroles flatteuses, je fit volontairement tressauter ma bite vigoureusement ce qui faisait rire Océane. "Et elle est bien vivante avec ça ! Hi Hi Hi !" "Regarde elle te veux... Prend là ma beauté... Elle est pour toi, c'est ton cadeau ma douce !" Océane n'hésita pas une seconde, s'accroupit devant mon engin qui continuait à s'agiter frénétiquement puis la manipula doucement de ses petites mains stoppant net les rebonds de ma queue... Océane s'est mise à la soupeser, à la caresser, à la décalloter délicatement faisant apparaître l'énorme gland pourpre et brillant, puis attrappa mes deux couilles rasées en faisant rouler mes testicules... "Ce qu'elle est douce... Elle vachement dure dis donc, et chaude... Merci mon chéri !" Elle fit un bisou sur ma verge, se releva, m'embrassa et relâcha mon engin qui réagit en tressautant, puis elle dégraffa son soutif et enleva sa petite culotte qu'elle laissa choir au sol. Océane et moi sommes de nouveau à poil après s'être dénudés il y a 15 jours... Elle me pris par la main et m'entraina vers sa chambre. Sur le chemin de son alcôve j'en ai profité pour admirer ma conquête toute nue et sa démarche faisant trembler ses petites fesses que j'ai claqué "Hiiii ! Hi Hi Hi !" rigola-t-elle. Elle se mit à trottiner doucement en se déhanchant ce qui faisait rebondir et se balancer ses lolos pendant que ma longue tige épaisse dressée au garde à vous jigotait de droite à gauche et que mes couilles caressaient mes cuisses au rythme de mes pas. Elle releva très légèrement le volet roulant de sa chambre pour faire rentrer un peu la luminosité du soir, la température était bonne (23°C) mais Océane préféra baisser un peu la clim au minimum et alluma les appliques au dessus du lit diffusant une lumière tamisée et donnant une ambiance plus intime. Elle s'affala sur son grand lit fait pour l'amour, ses seins jigotèrent franchement. Je la rejoignis à côté d'elle et on s'enlaça tout en se délivrant une floppée de FK et de caresses... Océane était heureuse et se mis à gémir alors que j'embrassais et caressais sa peau hâlée. Soudain elle me chuchota : "Bruce, mon chéri, tu veux bien me lécher la chatte ? On ne me l'a encore jamais fait... Je suis sûr que tu sais y faire avec Sophie...! Ooooh, fais moi jouir...! J'en ai vraiment envie tu sais... Tu m'appartiens, rappelle-toi...!" Océane s'allongea sur le dos, posa sa tête en étalant sa chevelure sur le traversin. Elle était tout sourire et son visage rayonnait. Ses seins jigotaient en s'abandonnant sur les côtés pendant qu'elle s'ajustait avant d'écarter ses jambes en regardant mon corps viril et l'objet de sa convoitise... J'étais à genoux à côté d'elle. Ma queue raide, dure, avec mes deux couilles qui pendaient, s'était redressée en palpitant et pointait vers le visage rayonnant d'Océane... Elle chuchota en souriant "Tu es vraiment beau mon chéri... En plus tu as de ces yeux...!  J'aime ton regard sur moi... Je suis heureuse tu sais... Vas-y, fais moi jouir...!" C'est à ce moment là que j'ai vraiment découvert la beauté de ce corps naturel au teint légèrement cuivré et entièrement offert. Elle est parfaite. Je suis en train de réaliser mon rêve là... Et si j'avais déniché le Graal avec elle...? Je me suis alors placé à quatre pattes au dessus d'elle, ma queue et mes couilles se balançaient... C'est ainsi que j'ai commençais par faire ce que je fais avec toutes les filles que je rencontre, le cunnilingus, mon rituel favori dont je suis devenu un expert.... Avec Océane ce fut différent, j'ai senti quelque chose d'encore plus intense, plus vrai, sans simulation, on sentait en elle un désir fort de jouir de la Vie. Il faut dire qu'elle n'avait pas encore connu ces nouvelles sensations. Elle exprima tout ce qu'elle ressentait avec de doux sons de plaisirs qui venaient de son cœur et qui allaient crescendo... Elle était à part, d'une grande pureté d'âme, jeune, extraordinairement belle, et celà se voyait sur la taille de ma bite, qui commençait à perler de liquide séminal, signe de mon excitation, et la grosseur de mes couilles... J'étais en effet très excité, autant qu'elle... Je l'ai embrassée comme elle sait si bien le faire maintenant, mais j'ai placé ma langue plus profondémment délicatement en lui chatouillant la sienne. Océane réagit vite, soupira et visiblement se mit à apprécier cette façon d'embrasser avec la langue et m'imita en même temps qu'elle souleva ses jambes et enserra mon corps ce qui permettait à ma grosse queue de lui chatouiler son ventre et sa chatte... Une merveille cette fille, elle sait y faire et adore ça ! C'est encore mieux qu'avec Sophie... J'interrompts provisoirement mes DFK, Océane gémit de plaisir, soupira avant de commencer à l'embrasser en la chatouillant avec mes lèvres tout en glissant sur son corps, son front, son nez fin, son cou ses épaules, puis à nouveau son cou, endroit très chatouilleux chez les nanas, Occéane soupira de plaisir... Je devinais son cœur battre aux sons de sa respiration dont le rythme s'accéléra... Sa peau était douce. Elle se tortilla, impatiente... Petits coups de langue sur ces tétons gonflées... Endroits très sensibles aussi chez les filles... Elle réagit ausitôt... Je les ai pris dans mes mains pour les agiter délicatement ce qui l'a fit sourire... Je carressais son ventre pris de petits frissons de bonheur avec mes lèvres, puis ses hanches... "Ooooh...! Ooooh...! Haaaann...! Que c'est bon mon chéri...!" J'arrivais sur ses haines, au creux de ses cuisses, autres endroits très sensibles chez les nanas... Mon cœur s'est mis à battre plus fort à la vue de sa chatte qui sentait bon... Un trésor que j'avais hâte de découvrir depuis notre rencontre sur la plage... Elle était belle, entièrement rasée, avec des poils qui recommençaient à pousser sur son pubis, ce qui rajoutait au naturel de cette beauté. Elle a de grosses lèvres glabres et ce sont surtout ces petites lèvres très charnues que j'ai aimées manipuler avec soin. C'était la première fois que j'en découvrais de si grosses. Je suis un fan de ce genre de particularité chez les filles. Je les ai caressées délicatement avec mon index puis avec ma langue avant de les écarter pour aller chercher son clitoris rose foncé presque rouge qui bandait, tellement Océane était excitée. J'entendais la respiration haletante d'Océane... Son rythme cardiaque et sa respiration accélérés se devinaient à la vue de son ventre qui battait et se soulevait... Tout ce trésor était humide de cyprine et cela s'entendait par des bruits mouillés... Je remontais pour l'embrasser en lui caressant son doux visage... Son regard était embué de larmes de plaisir... "Lèche-moi chéri maintenant et régale-toi de ma chatte... Oooh...!" J'ai commençais par lui chatouiller avec ma langue ses deux gros pétales ce qui fit réagir Océane par un réflexe et un petit cri de plaisir suivit d'un rire. "Aaaah, Hi, hi, Hiiii...!" Après lui avoir sucé ses petites lèvres, je les ai écartées délicatement avec ma langue pour lui lécher la vulve puis son gros clito avec d'abord des petits coups de langue... Océane s'est mise à crier puis étouffa ses cris avec sa main, caressant mes cheveux de l'autre... "Aaaaah, Bruce, c'est trop bon, continue, ne t'arrêtes pas mon chéri...! Oh ! Oh ! Oooh ! ..." C'est la première fois que j'entends une fille exprimer son bonheur ainsi. C'est royal et hyper excitant... Ma bite se mit à tressauter... J'étais à quatre pattes, ma queue et mes couilles pendaient... Je me suis mis à me branler d'une main pendant que l'autre essayait d'écarter ses deux baveuses imprégnées de cyprine... A partir de cet instant, j'ai accéléré le rythme en lui chatouillant par des coups de langue et des tourniquets sur son gros clitoris... Elle se contorsionna, rejeta sa tête en arrière, étouffa ses cris... J'ai placé ma main gauche sur son sein droit en l'aggrippant, Océane caressa ma main. Ma main gauche toujours, se plaça ensuite sur son ventre pour guetter son orgasme qui a fini par l'envahir rapidement avec des spasmes bien visibles et qui faisaient hurler Océane... Ses spasmes ont continué longtemps à secouer ce jeune corps transi de bonheur pendant qu'elle se caressait ses seins gonflés... "Oooh, mon chéri...! Que c'était bon...! Je savais que tu étais un expert...! Tu m'as fait jouir pour la première fois depuis des mois...! Jamais je n'ai connu de telles sensations...! Je t'aime Bruce...!" "Moi aussi, je t'aime Océane...! Tu es belle, jeune, magnifique et naturelle...! J'aime ta pureté et ta sincérité...!" "Merci mon amour...! Tu veux que je te fasse quoi maintenant mon chéri...? Parce que j'ai très envie que nous jouissons ensemble...!"  Je ne me suis pas fait prier et je me suis allongé sur le dos... "Attends...! Je m'allonge...!" Ma grosse bite dégoulinante jigota puis tressauta sur mon ventre... "Hi, hi, hi elle est rigolote ta queue...!" "Tu vas la sucer Océane... Ca te dit ?... Tu as déjà pratiqué une fellation ?" "Oui avec mon ex mais il n'appréciait pas trop alors que j'aimais ça... Il disait que je m'y prenais mal... et à chaque fois il préférait me pénétrer directement...! ... en plus j'ai très envie d'y goûter, elle est trop belle...!" Elle était là sur ma droite, allongée sur le côté, superbe avec son joli visage et ses seins qui avaient drôlement enflés et qui trônaient en jigotant à chaque fois qu'elle bougait, ma main droite caressant sa jolie cuisse... Quel instant divin...! Je vivais un moment de grand bonheur avec une jolie fille au allure de jeune adolescente qui fait l'amour avec un homme de 58 ans qui était en train de l'initier... La finesse de son visage, la beauté de ses traits et son regard brillant reflétaient le bonheur et la douceur... Cette vision fit réagir ma bite qui se redressa puis se mit à tressauter au dessus de mon nombril... "Océane !... Regarde là...! Elle te veux...!" "Oui, je vois ça... Mmmmh !" Elle s'est mise à palper mes couilles puis à les caresser ce qui faisait encore plus tressauter ma bite. Quelle sensations divine ! Océane attrapa ma queue. "Mmmh, elle est chaude et bien dure..." Elle se mit à la scruter, à la manipuler, à la décalotter puis à caresser la verge... Je l'ai laissé faire... J'étais presque au nirvana. Elle se pencha, je vis ses seins pendre et se balancer, ma queue tressauta se déroba en frôlant ses lèvres alors qu'elle essayait de l'engoufrer dans sa bouche directement, elle attrappa alors doucement ma sucette dégoulinante de sécrétions séminales et l'avala lentement... "Mmmh... mmmpfff...! ... Sluurp...! ... Ouahh...!" "Bien Océane, continue comme ça ma beauté... c'est bon...!" Elle était à quatre pattes et cambra son petit cul... J'ai aggrippé ses fesses puis je glissa ma main vers sa chatte humide pour la caresser et la chatouiller, notamment ses grosses baveuses qui portaient bien leur surnom tellement elles étaient humides... Elle s'en sortait à merveille et commença à manipuler ma queue tout en la suçant avec des mouvements de va-et-vients de plus en plus rapides ce qui avait pour effet de produire des bruits de sucion... Magistrale ! "La vache Océane...! Mais c'est divin...! Extra...! Continue en donnant des coups de langue sur mon gland...! Voilà comme ça...! Oui... Aaaah que c'est booon...!" "Mouuuaaah...! Ca te plait mon amour... ? Moi j'adore ça...!" "Je vois ça...! Ton ex n'a pas su si prendre avec toi..." Elle me souria et avec ma queue dans sa bouche j'entendis "Sluurp... chuuut...!" "Océane, place-toi s'il te plait à quatre pattes entre mes jambes ! ... Voilà comme ça !... Cambre-toi encore un peu ! Làà ! Super ma beauté ! ... Suce moi les couilles, vas y, tu vas voir !" Elle s'exécuta sans coup férir, se redressa, le temps de mater ses seins s'agiter puis se cambra entre mes jambes comme je lui avait demandé, ce qui me permettait d'apercevoir l'echancrure de son sublime cul. Je me dis qu'il manquait un miroir en face du lit... Océane se pencha, passa ses cheveux sur le côté pour ne pas manquer une bribe de ce qu'elle me faisait, attrapa ma couille droite avec sa bouche, l'engouffra ce qui avait pour effet de faire tressauter mon énorme chibre. Elle se mit à pouffer de rire. Je souris. "Ça te plait ?... Mmmmh ! ... Continue ma chérie... tu t'en sors merveilleusement bien...!" C'était au tour de ma couille gauche et hop ma queue qui se soulève puis retombe sur mon ventre. Cela l'amusait beaucoup visiblement et je l'ai laissé faire un petit moment avant qu'elle reprenne la sucette... Elle me regardait avec ma queue qu'elle enfonça par moment jusqu'à la gorge comme Sophie. Ses cheveux carressaient mes cuisses. De façon innatendu, elle prit l'initiative de me faire des Deep Throat sans le savoir... Visiblement Océane se régalait avec mon engin qui subit les plus agréables caresses qu'il n'a jamais eu et par là me procura les plus sublimes sensations que j'ai jamais éprouvées. J'étais au bord de l'orgasme. Océane l'a senti et lâcha prise. Se redressa et jeta ses cheveux en arrière. Quelle est belle à genoux devant ma grosse bite qui continuait à tressauter ! Sublime avec son joli visage souriant, son doux regard brillant de bonheur de jeune fille, avec sa bouche dégoulinante de bave et de sécrétions qu'elle essuya d'un geste délicat avec sa main, ses deux gros tétés qui pointaient fièrement, son ventre tout transpirant et ses cuisses écartées qui me laissaient voir son sublime trésor ; sa chatte et ses deux pétales pendouillants. Une vision unique. Elle me dit d"une voix douce. "J'ai envie que tu me pénètres maintenant Bruce...!" Elle me demanda avec sa douce voix :"Tu veux faire l'amour avec ou sans préservatif ?... J'ai eu mes règles fin de semaine dernière... Elles se sont terminées il y a 3 jours... Je ne prend pas la pilule !" Surpris par sa sagesse je lui répondis calmement : "Je te fais confiance Océane...! Pas besoin de capote...! Les sensations seront meilleures...! Mais je t'apprends rien... n'est-ce pas ma chérie ?..." "Oui, bien sûr...! Ne t'inquiète pas...! Dans le doute je prendrais la pilule du lendemain... Comment tu veux que je me place mon chéri ?..." "Viens sur moi... à cheval sur ma queue... en te mettant de dos..." Elle s'exécuta et je vis cette beauté s'animer avec ses seins qui jigotaient dans tous les sens... Ma queue tressauta... Océane se plaça au dessus de ma queue en position accroupie de telle sorte que je pouvais apercevoir son cul dans toute sa splendeur et découvrir son petit trou de balle avec en arrière plan ses gros pétales écartés... "Comme ceci chéri ?..." "Oui, c'est parfait ma beauté...!" Ma queue n'arrêtait pas de tressauter tellement j'étais excité par cette vision incroyable que j'avais sur le cul et l'anus d'une jeune et jolie fille de 19 ans. "Vas y...! enfile là maintenant Océane...! Je te laisse faire...!" Elle attrapa ma queue chaude et humide par dessous sa chatte, la redressa et l'introduisit après l'avoir frottée sur sa vulve humide en écartant ses deux grosses baveuses qui pendouillaient ce qui facilitait ainsi la pénétration... Elle descendit doucement, ma queue se décallota et mon gland disparu d'un seul coup dans son vagin. Océane poussa un long gémissement de satisfaction. J'ai senti qu'elle était serrée, de plus mon gland pourpre avait beaucoup enflé par mon excitation. Mais comme il était largement lubrifié, cette sensation disparue avec les coulissements.
   Elle s'assit sur mon bassin, ma queue empalée dans son vagin. "Ça te plait comme ça, Bruce ?..." J'avais une vision magnifique d'Océane de dos avec ses bras ramenant ses cheveux au dessus de sa tête découvrant son joli cou... Je pouvais aussi contempler son cul et admirer ses deux nichons qui dépassaient sur le côté. "Oui, super...! Reste comme ça... Tu peux me regarder ?... Voilà, comme cela... Bon sang comme tu es magnifique comme ça ma chérie...! Et toi tu es bien ?... Tu la sens ma bite dans ton ventre ?..." "Oui, c'est extra... C'est tout chaud comme un hot dog en fait..." on s'est mis à rire puis rajouta : "Tiens et ça tu le sens ?... Ça te plait ?..." Incroyable, Océane s'amusait à contracter son vagin. Chose que peu de filles que j'ai connues arrivaient à faire mise à part Sophie mais pas aussi fort. "Oui, c'est bon...! Où as-tu appris à faire ça ma beauté ?..." "Je ne l'ai pas appris... Ça vient comme ça... Les sensations sont tellement extra avec toi Bruce, mon amour...!" Elle se pencha en avant, laissant apparaître son trou de balle et commença à faire des va-et-vients puis se mit à tortiller et à tournoyer son cul. Je voyais ma queue humide coulisser dans sa chatte encadrées par ses gros pétales qui caressaient la verge... Elle se mit à gémir de plus en plus fort... "Aaaah...! Oooooh....! Oooooh...! Que c'est bon...! Oooh...! Mmmmh...!"  Elle augmenta le rythme. La vache que c'est bon, mais que c'est bon ! On s'est mis à gémir tous les deux puis à râler ensemble. Elle se redressa et je la fis rebondir sur ma queue en soulevant mon bassin de telle sorte que je vis ses gros nichons rebondir et se balancer. "Ooooh...! Ooooh...! Ooooh...! Oui c'est bon mon amour...! Continue...! Aaaaah, je vais jouir Bruce, continue....ne t'arrêtes pas...!" Les sensations étaient uniques en regardant cette beauté me regarder en rebondissant avec ses tétés qui s'animaient et son cul qui claquait sur mon bassin... J'étais là à entretenir le rythme comme sur un trempolin... elle était au bord de l'orgasme que j'ai senti lorsqu'elle a eu de violents spasmes qui l'ont faite hurler... Elle se contorsionna un long moment avant que l'orgasme se dissipe. "Aaaah... Aaaah...! Super mon amour...! C'était plus fort que tout à l'heure avec ta queue dans mon ventre... Tu es mon homme... tu me rends heureuse...!" "Nous n'avons pas terminer ma chérie... Viens en face de moi maintenant... Je veux te contempler...!" Elle se releva et libéra ma queue blanchie de cyprine qui rebondit sur mon ventre. Elle avait encore visiblement enflée. Elle était énorme toujours en train de tressauter. Les sensations étaient vraiment trop bonnes... Océane se mit à cheval en s'asseyant sur ma queue dont le gland pourpre dépassait de sa chatte est des deux baveuses qui était étalées sur ma verge..."Et là, je te plais comme ça?..." Elle releva ses cheveux, ses deux gros seins pointaient fièrement au dessus de mon torse et me souria... Je n'ai pas pu résister à les prendre, à les masser et à les faire se cogner l'un contre l'autre ce qui amusait une fois de plus Océane. Mais qu'elle est belle bon sang ! C'est devenu indescriptible tellement elle est jolie et épanouie... Cette fille vient de jouir deux fois et elle est toujours aussi fringante et espiègle. Magnifique, sublime et puis... Bref, je l'aime...! "Oui, tu es incroyablement belle... jamais je n'ai renconté de filles comme toi tu sais Océane...! Tu es quelqu'un d'exceptionnel et tu fais superbement bien l'amour...!" "C'est grâce à toi mon chéri...!" Elle me souria et m'embrassa en chatouillant nos langues... "Aller...! Tu n'es pas fatiguée ?... On peut continuer ?... Je n'ai pas encore jouis tu sais ma beauté..."  "Non, non, ça va...! Je m'amuse comme une petite folle...! Hi! Hi ! Hi !" Ayant dit ça elle se pencha, m'embrassa à nouveau goulûment, ses nichons se mirent à se balancer au dessus de mon torse. Elle attrapa ma bite raide par dessous sa chatte et l'enfila rapidement pendant que j'aggrippais ses deux tétés... Ma bite malgré sa grosseur et grâce à nos sécrétions, pénétra plus facilement son vagin qui de ce fait se redilata à nouveau... Et là, quelles sensations ! Océane commença doucement à faire ses va-et-vients au dessus de moi ce qui provoqua systématiquement le balancement de ses deux nichons à la manière de ceux de Sophie. Mais sur une nana de 19 ans c'était magique, incroyablement magique...! J'attrapais ses deux melons tous chauds. Elle tortilla son cul avec ma bite insérée dans son vagin, me souria puis m'embrassa encore et encore. Pendant que nous faisions des FK et des DFK elle ralentit le rythme et se mit à faire tournoyer son cul ce qui déclencha quelques spasmes de ma bite qu'elle ressentit aussitôt. "Tu as joui mon chéri ?" "Non, pas encore...! Continue... J'adore ce que tu fais... C'est inédit pour moi...!" Alors elle continua et se mit à gémir "Haaaaan...! Haaaan...! Je vais jouir... Oui ! Oui ! Haaaan..!" ...se redressa, ferma les yeux, releva ses cheveux, mit sa tête en arrière et se tortilla, ma bite dans son ventre d'avant en arrière en frottant sa chatte et ses deux baveuses sur mon pubis... Quelles sublimes sensations...! Océane plaça ses deux mains sur mon torse, se mit à gémir de plus en plus fort en faisant ces mouvements incroyables et où mes couilles entrèrent en scène en rebondissant sur ses fesses... J'étais au bord de l'orgasme. J'ai senti rapidement ma chérie jouir une troisième fois avec des spasmes qui retentirent sur tout son corps et sur ma bite insérée dans son vagin. Elle s'écroula sur moi, transie de plaisirs. "Ouf...c'est trop bon... On change de position, Bruce...!" Elle souleva son corps chaud et transpirant et libéra ma bite énorme mais elle aussi toute transie et très proche de l'orgasme... "Tiens, mets toi en levrette ma beauté...!" "Comme ça ?..." Elle s'allongea en soulevant son superbe cul avec sa chatte humide entrouverte et toute rouge avec son trou de balle qui se contractait imperceptiblement... "Non à quatre pattes chérie...!" "Comme ça ?..." "Voilà super...! Cambre-toi un peu plus...! Voilààà...!" Elle était comme une chienne en chaleur avec ces deux nichons qui pendaient... Elle me sourit après avoir fixé ma grosse bite qui tressauta et jigota... "Elle aussi elle s'amuse bien je vois... Hi ! Hi! Hi !" Je me mis à rire en même temps que je m'approchais par derrière... Le spectacle fut merveilleux avec son cul cambré, son anus couronné d'un fin duvet qui se contractait par moment et sa chatte rougeoyante entrouverte et fortement mouillée... J'attrapais ma queue et je frottais mon gland en dégageant l'entrée du vagin. Je perçu des bruits humides... Océane poussa un soupir et se mit à gémir à nouveau. "Ooooh ! Mmmh !" J'ai introduit rapidement ma queue qui coulissa très facilement dans son trou, m'aggrippa à ses hanches et commença mes va-et-vients de mâle en venant cogner contre son cul qui se mit à claquer et à trembler avec mes couilles qui venaient buter sur son clito... Je voyais ses fesses s'animer sur les côtés ainsi que ses nichons qui se balançaient en tournoyant... J'en ai profité pour les aggripper... J'adore cette position car on voit tout le corps de la fille s'animer tout en regardant ses seins, son cul, son trou de balle et ma queue pénétrer sa chatte... J'ai accéléré le rythme, Océane commença à hurler de plaisir jusqu'à ce que je diminue le tempo pour éviter d'éjaculer. "Aaaaah ! Aaaah ! Aaah !... Ouf...! Fantastique Bruce ! Ouf ! Je ne connaissais pas cette position... J'adore !..." Puis avec des trémolos de bonheur dans la voix rajouta. "Viens sur moi maintenant mon chéri. Je veux que tu jouisses en moi... que tu me donnes tout ton être... Je veux faire partie de toi, te sentir en moi et t'aimer !"  Elle libéra ma bite palpitante et tressautante, s'allonga et s'étala entièrement offerte encore plus, prête à se faire remplir la fleur... Une fleur belle et épanouie comme jamais elle le fut de toute sa vie... Je m'approche d'Océane qui observait tout, notamment ma queue toujours aussi alerte mais qui n'en pouvait plus de se retenir. Je me plaça devant elle, ses jambes relevées et écartées en m'offrant à nouveau sa chatte humide où j'aperçu son clitoris après avoir écarté ses deux pétales humides... Je frottais sa vulve avec mon gland... Elle me souria, haletante, puis je la pénétra, me pencha au dessus de son joli visage pour l'embrasser en lui délivrant nos FK et DFK qui nous ont permis d'entretenir l'excitation mutuelle et partagée. Une fois dans sa chatte j'ai senti qu'elle contractait son vagin... Elle me sourit la coquine... Je me suis mis alors à la ramoner d'abord lentement pour sentir mon gland frotter l'entrée de son vagin... Océane soupira en ouvrant sa bouche et se remit à gémir... "Aaaah ! Aaaaah ! Mmmmmh ! Aaaaah !" Je regarde son visage épanoui de bonheur puis je l'embrasse en étouffant ses gémissements... Je la regarde dans les yeux pendant que je ramone son vagin de plus en plus vite... Je sens doucement monter le plaisir... Afin d'accentuer l'excitation je délivre à ma jeune beauté une floppée de FK et DFK... Elle est collée à moi et je vois briller son regard et me chuchote "Oui... c'est bon mon chéri... Oui... Continue... Oui.... Mmmh ! Mmmmh !" J'accélère mes va-et-vients et je sens mes couilles rebondir contre ses fesses ce qui augmente encore plus mon excitation... Le corps d'Océane est secoué par mes culbutes ce qui fait jigoter ses tétés qui se mettent à rouler sur sa poitrine... Je l'entends gémir de plus en plus fort, s'agrippe à mon corps avec ses mains et ses jambes... "Bruce... mon amour...! Aaaah ! Aaaaaaah ! Aaaaaaaaah...! ..." Ca y est ça vient "Aaah Aaah Aaaaaaaah !!! Aaaaaaah !!! Aaaaaaaah!!!" on se met à hurler de plaisir Océane et moi... Nous sommes submergés par les spasmes de nos orgasmes... Je sens mon sperme inonder ma jolie fleur qui elle se contorsionne à nouveau en gémissant et soupirant de plaisirs. Il nous faut un certain temps pour nous remettre car nous sommes épuisés par tant de plaisirs, mais aussi heureux d'avoir donner du bonheur à l'un comme à l'autre... Je retire ma grosse tige d'où continue à dégouliner ma semence... Les spasmes de plaisir continuent à contracter les muscles de son ventre et je l'entends soupirer et respirer rapidement "Ouf ! Ouf ! Oooh mon chéri amour...Que c'était bon... tu m'as donné tant de bonheur... Je te veux pour la vie Bruce... Je t'aime...! Je t'aime...!" Elle se mit à pleurer de joie... Tout son corps s'anime à cause de ses sanglots qui révèla la très grande sensibilité de cette fille qui a un grand besoin d'amour... J'ai compris que c'est ce qu'elle est venu chercher chez moi et elle a trouvé "Je suis heureuse mon chéri... Je pleure parce que je suis heureuse avec toi...!" Elle était toute transie et je me suis mis à l'embrasser tendrement en la caressant partout, son tendre visage, ses cheveux, ses épaules, ses seins, son ventre, sa chatte, ses fesses, ses cuisses, ses mollets, ses pieds... La température redescendue elle s'est remise de ses émotions et on est resté longtemps couchés sur le lit à s'embrasser, à se caresser et à se regarder les yeux dans les yeux... Ce fut un moment de bonheur partagé que je n'avais jamais connu même avec Sophie... Je me suis redressé et je l'ai contemplé... Océane était belle, extraordinairement belle. Il n'y a pas de mot assez fort pour décrire cette fille. J'en suis tombé amoureux et plus rien d'autre ne compte pour moi dorénavant. Elle me sourit, se redressa, caressa mon visage et m'embrassa tendrement "Mon amour...! Tu es devenu mon premier amour et mon seul amour... je t'aime Bruce...!" Et c'est là que j'ai versé à mon tour quelques larmes... Océane fut touché par ma sensibilité. Je lui ai répondu "Moi aussi je t'aime Océane... Jamais je n'ai aimé une fille aussi fort... Tu as réussi à me séduire comme jamais... Je vais continué à t'aimer tout en devenant ton protecteur si tu le veux bien ma chérie... Ce n'est pas une condition mais une réelle volonté de ma part...!" Son regard embué, elle me répondit "Oui, bien sûr que je le veux..." On s'est embrassé en se serrant l'un contre l'autre... 
   Nous avons regardé l'heure, 20 h 30 ! "Tu veux sortir manger un morceau... Faire l'amour m'a creusé l'appétit mon chéri...!" "Oui si tu veux...! Tu connais un endroit ma beauté ?" "Non, pas vraiment...! Il y de très bons restaurants mais ils sont un peu loin comme à Bandol, Sanary... Il est un peu tard pour faire des Km tu ne crois pas ?" "Oui, je suis d'accord...! On redescend sur le port de La Seyne sinon ? On trouvera bien quelque chose sur place...!" "Aller c'est d'accord...! Allons nous doucher ensemble si tu veux bien mon chéri amour...!" Nous nous dirigeames vers la salle de bain encore tout transpirant de plaisirs, à poil et main dans la main et sur le chemin Océane me demanda "Tu restes avec moi cette nuit ?..." Elle scruta mon regard de ses yeux doux et brillants et dont le maquillage dégoulinait sur ses joues en attendant la réponse qu'elle savait être affirmative. "Oui, bien entendu ma beauté adorée !" "Super, comme cela je te servirais le dessert à notre retour..." On s'est regardé, Océane a souri, on s'est compris et on s'est mis à rire, mais à rire... Un vrai bonheur et une authentique fontaine de jouvence cette fille...     

 Dîner en amoureux 


   Après la douche on s'est vite préparé et à 21 h 15 on était dans la voiture pour aller manger en amoureux... A 21 h 30 on s'est attablé dans un petit restaurant plutôt sympa du centre ville qui servait de la très bonne cuisine. Océane a pris du poisson, moi aussi. On a vite été servi. On a discuté tout le long du repas sur tout et n'importe quoi. On a beaucoup ri, on s'est beaucoup regardé et on s'est embrassé comme de vrais amoureux une fois que tout le monde était parti. On a quitté le restaurant à 23 h 00. La nuit était douce et claire. On s'est serré l'un contre l'autre en rejoignant ma voiture et nous sommes rentré sous les coup de 23 h 15... Et là, devinez quoi... Océane m'a servi le dessert et nous nous sommes à nouveau aimé pratiquement toute la nuit... On s'est endormi tard ou plutôt tôt le matin... Il était près de 4 h 00...! 
   Entre temps j'avais rallumé mon portable ; Sophie m'avait contacté pour savoir ce que je faisais demain dimanche. J'en ai parlé à Océane qui me trouva un prétexte pour me garder pour elle seule. "Dis moi Océane ! Il y a Sophie qui me demande ce que je fais dimanche ?" "Tu n'as qu'à lui dire que tu es chez ta mère ou que tu reçois la reine d'Angleterre par exemple...! Non je plaisante...! Ah ! Ah ! Ah !" On s'est mis à rire. Décidemment cette fille est impayable... 
   On savait qu'on allait se lever tard sous les coups de 11 h 00, et on avait prévu de passer la journée sur la plage naturiste. Ce sera un retour au source de notre amour naissant...

 Délicieux réveil 

dimanche 31 août 2019


   C'est sous les coups de 8 h 00 que j'ai ouvert les yeux, la nuit fut courte et déjà le soleil commençait à éclairer le volet roulant de la chambre avec des ombres chinoises à travers les arbres ce qui donner une luminosité mystérieuse, naturelle et tamisée permettant de contempler facilement la jolie pièce aux murs blancs. La baie vitrée était entrouverte afin de pouvoir aérer et rafraîchir le lieu de nos ébats torrides d'hier soir et de la nuit... La résidence silencieuse semblait encore endormie et je percevais une légère fraîcheur qui s'engoufrait dans la chambre ainsi que les roucoulements des tourterelles. Le drap tout froissé et imprégné par ci par là de nos fluides corporels était au pied du lit, mon corps engourdi avait du mal à se mouvoir à cause de mes culbutes avec Océane. Je me trouvais côté fenêtre, j'ai tourné la tête sur ma droite et je vis Océane qui dormait encore profondément, j'entendais à peine son souffle lent qui ressemblait à celui d'une gamine. Elle était sur son côté droit et là j'ai découvert la splendeur et la nudité de son corps... Elle sentait bon et son parfum Dior émanait encore de sa peau soyeuse... Ses jambes étaient repliées et se croisaient ce qui me permettait d'apprécier sa cambrure dégageant ainsi son magnifique petit cul et d'apercevoir son petit trou de balle et sa grosse moule avec ses deux gros pétales qui en sortaient... Ma bite encore transie pendouillant sur mon côté droit, se réveilla en se mettant à durcir légèrement... Mon regard remontait vers sa taille fine puis ses épaules dégageant un joli dos où je distinguais de jolis plis sous le sillon de sa colonne vertébrale avec deux jolies fossettes au dessus de ses fesses. Je devinais sa respiration, puis je me pencha sur sa tête je vis sa main droite à demi ouverte sur le coussin et sa main gauche entre ses cuisses. Ses longs cheveux étaient étalés sur le coussin et recouvraient en partie son doux visage. Doucement je dégageais ses cheveux soyeux et là, qu'elle était belle et quelle émotion...! Je n'avais jamais vu un minois de jeune fille aussi joli avec les yeux fermés... Océane ressemblait à une enfant... Soudain, je l'ai senti respirer un bon coup, bougea et tourna sur le dos, ouvrit les yeux en gémissant, se frotta les yeux et de sa douce voix un peu éraillée. "Mmmmmh !... Mon chéri ?... Il est quelle heure ?" "Il est 8 heures et quart ma beauté !" "Tu dors plus ? Tu n'as pas beaucoup dormi dis donc..." Je me rallongea, Océane bascula de mon côté, son sein droit retombait sur son sein gauche et je vis ses gros tétons qui pointaient tous les deux vers moi. "...J'ai encore sommeil tu sais... surtout après nos ébats de cette nuit...!" Elle me sourit et posa sa main droite sur mon visage, me caressa... Je me suis rapproché pour l'embrasser... Océane referma les yeux. "J'ai envie de dormir encore un peu mon chéri...!" Je me pencha vers le pied du lit et tira le drap pour la recouvrir, elle était sur le ventre me permettant d'admirer sa merveilleuse cambrure, le creux de ses reins et ses deux superbes fesses finement duveteuses aux arrondis parfaits... "Non, non, ce n'est pas la peine chéri...! J'aime sentir la fraîcheur de l'air... et puis profites-en pour me mater mon amour...!" Elle se remit sur le dos provoquant l'animation de ses deux tétés. J'en ai profité pour contempler la beauté d'Océane... J'ai ainsi pu observer et scruter les moindres recoins de ce jeune corps magnifique... Elle s'était rendormie, les mains au dessus de sa tête dégageant ainsi ses seins qui s'abandonnaient sur les côtés... Son ventre se soulevait au rythme de sa lente et profonde respiration. Océane avait écarté sa jambe gauche repliée ce qui libéra sa foune que j'ai longtemps contemplée et qui laissait s'échapper ses deux gros pétales... Je continuais à caresser du regard ses cuisses offertes et ses jolies jambes aux galbes parfaits terminées par d'adorables petits pieds très bien faits... Ma queue avait durcie et commença à tressauter... Je me suis alors rallongé contre elle, ma queue palpitante coincée contre sa hanche, ma main gauche sur ses seins... J'ai senti son cœur qui battait ce qui provoqua chez moi une émotion intense... J'ai fermé les yeux et j'entendis son souffle lent et profond... J'étais le plus heureux des hommes, heureux d'être avec elle, si jeune, si jolie, si fragile...
   Plus tard, j'ai senti ma jolie partenaire me caresser le torse. J'ouvris les yeux, elle était là, souriante, le regard brillant. La chambre était illuminée d'une intense lumière tamisée par le rideau roulant descendu au trois quart laissant ainsi entrer le soleil. Le réveil digital du côté d'Océane indiquait 10 h 38. "Bonjour mon amour ! Tu as bien dormi ?... Parce que moi j'ai écrasé...!" Océane commença à me caresser le corps du bout des doigts... "Oui, j'ai bien dormi aussi même si la nuit fut courte... Je me suis réveillé vers 8 h 00, tu dormais encore et je t'ai regardé... que tu es jolie quand tu dors ma beauté...! on aurait dit une gamine... Cela m'a ému et pendant quelques minutes je croyais voir ma fille... elle était nue mais je voyais ma fille, belle, fragile, innocente,... Et puis tu t'es réveillée... pardon au fait, si je t'ai réveillé, je n'ai pas pu résister à te toucher...!" "Non, non, ne t'excuses pas mon Bruce adoré, j'aime te savoir avec moi dans un lit, j'ai toujours rêvé de me réveiller avec un homme à mes côtés, tu sais... Il y a eu mon ex mais je ne le considérais pas comme un vrai homme... il m'a énormément déçu, trop égoïste et un peu brutal sur la fin... il n'avait rien de quelqu'un d'attentionné comme toi... Je lui ai demandé de partir et c'est ce qui l'a fait... J'étais triste sur le coup mais j'ai patienté et je t'ai trouvé, mon amant, mon amoureux, mon protecteur...!" Océane est venue sur moi, passa sa jambe droite sur mes cuisses en faisant glisser sa peau douce le long de mes jambes en frolant mes couilles... Elle m'embrassa tendrementent en caressant mes lèvres avec les siennes puis elle inséra sa langue et on est parti avec un long et langoureux French Kiss,... ma bite commença à se durcir et à tressauter sur mon ventre... Océane se mit à cheval sur moi et coinça ma longue queue sous sa chatte sans l'introduire, ses seins pendaient au dessus de mon torse, nos bouches collées avec nos langues qui se chatouilaient, se redressa et du haut de sa splendeur me dit "Alors ! Mon chevalier servant est-il d'attaque ce matin ?" Océane releva les bras au dessus de sa tête, remua son corps en sautillant sur mon ventre ce qui faisait jigoter ses deux nichons et rebondir mes couilles sur ses fesses... Elle rajouta : "J'ai une pêche d'enfer mon amour... Je suis heureuse comme tu peux pas savoir...!" "Mais si je le sais, mais comment veux-tu que je... tu me coinces la queue...!" "Ooooh, pardon, la pauvre ! Hi Hi Hi
 !"
   Après ce réveil délicieux, Océane se leva... j'en ai profité pour la reluquer et la contempler... Elle tourna sa tête, me souria, m'envoya un bisou puis se dirigea vers les toilettes avant d'aller se doucher... Quelques secondes plus tard, je fis de même, marcha vers la cuisine pour boire un grand verre d'eau en exhibant ma grosse bite toujours au garde à vous et mes couilles qui jigotaient... cela me faisait beaucoup de bien... J'entendis Océane sous la douche me parler : "Bruce, mon amour, tu veux prendre un petit déjeuner ?... J'ai du café et du thé,... et un peu de confiture dans le frigidaire... il y a des pains au lait dans le placard à côté du frigo... la vaisselle et dans le placard au dessus de l'évier...! Sers toi j'arrive...!" "Okay, merci chérie,... prends ton temps !" "Comment, chéri ?..." "Je disais, prends ton temps !!" "Oui...!" La cuisine était clean et sentait le propre, tout était rangé à sa place et nettoyé... J'ai découvert une autre facette de cette fille merveilleuse, Océane était aussi une maîtresse de maison, c'est plutôt rare chez les jeunes à l'heure actuelle... cependant ce n'était pas son appart et elle se devait de le rendre propre. J'installa tout cela sur le plan de travail devant l'évier... "Qu'est ce que tu prends ma chérie ?..." Lui demandais-je "Du café...! Et toi ?" "Du thé...!" "Tu as tout ce qui te faut sur le plan de travail mon chéri...! " "Oui j'ai vu !" Océane arriva de la salle de bain dans un peignoir très court au ras des fesses et je pu contempler ses belles jambes bronzées, sa petite chatte et je devinais ses seins... Elle sentait bon la fleur exotique et la violette... Elle attacha sa ceinture et me dit "Tu es toujours à poil je vois... et tu as visiblement la forme...! Hi Hi Hi !!" "Oh que oui, je me sens hyper bien avec une beauté à poil aussi avec moi...!" Ma queue était au garde à vous alors que je lui servais son café... Océane était en train d'avaler son café contre l'évier, sa jolie jambe droite relevée et placé sur son genou gauche... Je l'ai reluqué une fois encore de la tête au pieds avant de l'attraper par son peignoir... "Viens un peu ici toi...!" "Attends ! Hi Hi Hi ! Je pose ma tasse !..." Elle s'approcha de moi en riant, se colla à moi et je lui fis tomber son vêtement... "On prend notre petit déjeuner à poil alors ?... Après tout, pourquoi pas !" Me dit-elle et rajouta : "On est de vrais naturistes, non ? Et on est chez nous...!" "Bien dit Océane...!" Et on mangea à poil, assis sur des chaises hautes, près du plan de travail. Il était 11 h 30... 

 Retour aux sources 


Voici la merveille parmi les merveilles, le sublime cul d'Océane avec ses jolies fesses, sa moule d'où s'échappent ses deux gros et délicieux pétales.
Photographié avec mon smartphone lors de notre sortie naturiste du 1er septembre sur la plage du Jonquet.
Remarquez la tache de naissance sur sa fesse gauche caractéristique chez elle et qui donne à cette fille un naturel authentique et sans fioriture. 
Du fait que ses fesses avaient pris des couleurs sa tache était moins visible.
On notera aussi la présence de sable et d'un fin duvet blond sur ses fesses et ses cuisses notamment celles de droite...
Je kiffe ce cul un peu comme celui de Sophie.
Adorable Océane !


   C'est vers midi que nous avons pris la route vers Fabrégas sur la commune de la Seyne où j'ai garé la voiture. La journée était splendide, une assez forte chaleur plus de 30°C mais avec une petite brise marine qui tempérait cette chaleur de fin d'été. Nous avons marché en nous donnant la main avant d'emprunter le sentier qui mène vers ce lieu paradisiaque. Océane était rayonnante, épanouie et heureuse. Elle était habillé d'un simple short en jean très court, très sexy qui lui dévoilait ses magnifiques gambettes pratiquement jusqu'aux fesses qu'on devinaient sous ce tissu moulant... Elle ne portait pas de culotte ni de soutif, et était revétue d'un teeshirt blanc léger qui laissait deviner ses seins et que l'on voyaient pointer avec ses deux "framboises" sous le tissu. Ses deux nichons étaient libres et jigotaient à chacun de ses mouvements... Elle portait des baskets légères roses pâles. Elle marcha devant moi et je n'arrêtais pas de la regarder elle et son joli petit cul... Océane était superbe et irrésistible...! De mon côté j'avais juste enfilé un short bermuda bleu marine, pas de slip mais un teeshirt bleu clair et des mocassins de plage. Je portais un sac à dos avec quelques victuailles et de quoi boire. Il y avait bien une buvette improvisée qui était installée durant tout l'été, mais je n'étais par sûr qu'elle y soit encore. 
   Enfin arrivés sur la plage du Jonquet on s'est aperçu qu'il y avait beaucoup moins de monde que la dernière fois. On était le 1er septembre et Les gens étaient visiblement sur les routes du retour. Il y avait quelques couples âgés et quelques adolescentes à poil bien bronzées qui barbotaient une dernière fois avant la reprise des cours. Elles étaient face à leurs parents sous les parasols. On entendait que les cigales. Océane me donna la main et m'accompagna jusqu'au lieu de notre rencontre... Elle s'arrêta à un endroit bien pécis de la plage. "Tu te souviens mon amour ?... C'est là que l'on s'est vu pour la première fois et que tu m'as parlé...!" "Oh que oui je me souviens ma chérie...! Un rayon de soleil était entré dans ma vie ce fameux 15 août...! C'était toi ma beauté...!" "Mmmh, je t'aime...!" On s'embrassa tendrement puis on se mit rapidement à poil avant d'aller se baigner, Océane la première, que j'ai suivi, ma longue queue et mes couilles se balançaient librement et je me délectais de ce jeune corps nu, magnifique et plein de vie... L'eau était excellente, 23°C, un vrai délice. D'autant plus qu'il y avait une mer d'huile, pas un brin d'air et que le soleil dardait de ses rayons au dessus de nous en faisant monter la température jusqu'à 30°C. on a nagé quelques mètres l'un à côté de l'autre puis Océane s'arrêta avant qu'elle n'ait plus pieds. Elle se jeta à mon coup et m'embrassa... Ce fut une orgie de FK et DFK... Malgré la fraîcheur relative de l'eau je me suis mis à bander jusqu'à ce que le bout de ma bite caresse le ventre d'Océane sous l'eau. Elle attrapa mon engin et se mit à le branler doucement et délicatement. "Toujours au garde à vous celui-là...!" Elle ria "Continue à me branler chérie, c'est délicieux avec cette eau, ce soleil, ce ciel...!" "Je suis excitée chéri...!" me dit-elle puis me demanda de sa douce voix : "Tu as déjà fais l'amour dans l'eau mon amour ?" "Oui, une fois avec Sophie !" Toujours avec ma bite dans sa main ma belle Océane me demanda "Alors ? C'était comment ?" "Extra et excitant car il y avait du monde et personne n'avait remarqué ce q'on était en train de faire à moitié immergés. J'ai quand même surveillé qu'il n'y ait pas de plongeurs autour de nous...!"  "Tu veux le faire avec moi Bruce chéri ?... Il faut en profiter, la mer est calme il n'y a personne autour de nous...! Aller...! J'ai envie de toi...!" Elle m'embrassa avec sa langue experte et chatouilleuse pour entretenir mon érection... Je me baissai un peu pour la pénétrer... Océane m'aida en écartant et en soulevant une jambe, dirigea et introduisit ma grosse bite dans sa chatte... Elle s'accrocha à mon cou, jeta sa tête en arrière, la redressa et me regarda fixement en se pinçant la lip inférieure avec ses jolies quenottes..."Vas-y baise moi mon amour...!" Jambes écartées j'ai commencé à ramoner sa chatte doucement en la serrant dans mes bras et elle se mit à gémir avant de jouir rapidement sans pousser de cri, seuls ses spasmes faisaient contracter tout son corps... Puis immédiatement après j'ai joui en elle alors qu'elle était encore secouée par son orgasme... On se regarda les yeux dans les yeux front contre front en se frottant le nez et on s'embrassa. "C'était bon mon amour...! J'ai adoré...! Et toi ?" "Oui chérie, c'était bon...! Tu es devenu une sacrée baiseuse ma beauté...! Tu peux pas savoir comme j'aime ça...!" "Merci mon amour...! L'élève dépasserait-il le maître ?..." Dit-elle avec son petit air narquois. On éclata de rire avant de s'embrasser puis de regagner nos serviettes. On se sêcha au soleil. Océane s'allongea sur le dos à ma droite, replia sa jambe droite, une main au dessus de son regard brillant pour se protéger du soleil, me regarda et soupira "Mmmmmh, qu'on est bien là, tous les deux mon Bruce amour...!" Elle ferma les yeux et je la contemplais en la caressant des pieds jusqu'à son visage en passant par ses mollets, ses cuisses, sa chatte d'où dégoulinait un peu de mon sperme, son ventre, ses seins, ses bras, ses épaules, ses bras, son cou et son doux visage reposé et épanoui... Je me pencha pour l'embrasser... Je me suis allongé à côté d'elle, pareillement. Mon coeur battait, je n'entendait plus que le bruit des vagues et le chant des cigales. J'étais heureux d'être là avec elle. On s'aimait vraiment. En moi-même je me dit, oui, L'élève Océane avait dépassé le maître et ça c'était extraordinaire...! En deux jours elle s'était révélée... 
   Alors que j'avais fermé les yeux, j'ai senti la main d'Océane se poser sur mon torse et commença à me caresser. J'ouvris les yeux, elle s'était mise sur le côté et posa sa jambe droite sur mes cuisses comme ce matin, son genou callé juste au-dessous de mes couilles, elle me souria et passa ses doigts délicats sur ma poitrine sans dire un mot... Elle me regarda de temps à autre. sa main baladeuse descendit sur mon ventre, tourna ses doigts autour de mon nombril puis s'aventura sur mon bas ventre avant de caresser ma queue qui réagit aussitôt... Descendit au niveau de ma cuisse pour remonter en caressant mes couilles lisses... "C'est bon ce que tu me fais ma douce...:" "Ca te plais ?... Ah mon tour de te caresser mon amour... Tu le fais si bien avec tes mains expertes...!" Ma bite en érection se redressa rapidement et tressauta... "Roooh, Hi Hi Hi !! Décidemment c'est du quart de tour...!" "Ah,... Tu l'as cherché aussi ma chérie...!" J'ai jeté un coup d'oeil à droite puis à gauche... "Ne t'inquiètes pas mon amour... personne ne nous regarde...!" Me dit-elle. On rigola de bon coeur puis Océane m'embrassa goulûment... Elle avait le don de me donner du plaisir comme jamais... 
   Océane se redressa et je vis ce corps splendide se mouvoir avec ses tétés qui se balançaient au dessus de moi alors qu'elle essayait d'attraper une bouteille d'eau dans le sac à dos... "Attends je t'aide ma chérie...!" Mais sa position était telle qu'elle ne nous pouvait plus bouger, et moi non plus, condammné que j'étais à contempler ses seins se balancer au dessus de ma tête. Soudain son ventre se contracta de spasmes... Océane était en train de rire et s'écroula sur moi... "Hi ! Hi ! Hi !" Je la coucha sur le dos et je me suis mis à l'embrasser,... elle me repoussa et on roula sur le dos, nos bouches toujours collées et s'installa en se couchant sur moi en me délivrant une floppée de FK... Ma longue queue encore raide entre ses cuisse, caressait sa chatte humide... Elle se redressa, me sourit et me dit "J'ai soif...!" Elle se mit à rire... Elle se remit sur le dos, j'ai pris la bouteille et je lui est versé doucement de l'eau sur son visage et directement dans sa bouche ouverte... Elle se laissa faire avant de refaire la même chose avec moi...
   Les minutes s'égrainèrent, il commençait vraiment à faire très chaud. On retourna se baigner pour faire chuter la température de nos corps avant de lui passer de la crême solaire sur tout le corps y compris sa chatte et ses seins. Océane avait bronzée mais ses fesses n'avaient pas rattrappées le joli hâle doré du reste de son corps. Pas question d'attraper un coup de soleil sur la plus jolie partie de ce corps magnifique... Elle se mit sur le dos et j'entrepris une séance de massage avec la crême solaire... C'était d'une sensualité intense à tel point que j'entendis Océane gémir et soupirer "Mmmmh, c'est formidable mon amour...! après je le fais sur toi...! Okay ?" Je me mis sur le dos après cette séance et Océane me massa partout en manipulant au passage ma queue et mes couilles qui n'en demandaient pas tant... "Ca te plait chéri ?" "Oui, c'est génial...!" Ma bite était de nouveau en érection et j'entendis Océane "Bruce, regarde comme elle brille ta queue...! Elle te plait comme cela ? Je la trouve étincelante dis donc...! Hi Hi Hi...!" Ma queue luisante de crême se mit à tressauter à l'unisson de ses éclats de rire comme si elle riait elle aussi...
   
   Océane avait un petit creux, elle fouilla dans le sac pour prendre un des sandwich que j'avais préparé et remarqua la boite de callissons "Tu as bien fait de les prendre chéri... Ce sera pour le vrai dessert pas... l'autre... Tu m'as comprise n'est-ce pas ?" Elle ria. 
   Un peu plus tard dans l'après-midi un jeune couple est venu s'installer sur ma gauche un peu plus haut sur la plage. Nous étions sur le ventre et nous les avons observé discrètement en train de se mettre à poil. Lui, un homme d'une trentaine d'année assez grand plutôt barraqué avec une barbe naissante, une belle queue et des couilles poilues qui pendouillaient presqu'à mi-cuisse et elle une assez jolie fille plutôt ronde mais pas trop, bien proportionnée, environ 25 ans, brune à la peau mate de type latin et avec de long cheveux, de gros seins, une chatte hirsute comme son mec et un joli cul. Ils étaient bien bronzés, ce qui n'a pas empéchait la fille de se masser les seins avec la crême solaire... Cela à fait rire Océane qui n'en manque pas une. Elle me dit "Cette fille, je la connais ! C'est une cliente de la pharmacie...!" Au moment où elle a dit cela la nana nous a regardé tout en continuant à se passer de la crême sur ses fesses. "Elle ne m'a pas reconnue... Ouf !" Le gars lui ne l'a pas attendu et je l'ai vu rejoindre la mer, sa longue bite et ses couilles se balançant dans tous les sens avant de plonger. La fille elle, est allé le rejoindre on l'a regardé marcher avec ses deux gros melons aux larges aréoles jigoter et se balançer et son cul tremblé à chacun de ses pas... Le monde commençait à débarquer petit à petit et un groupe d'adolescents, 6 garçons et filles suivit de leurs parents, s'installèrent à 3 ou 4 mètres d'Océane. Je lui dit. "Ca te rappelle rien Océane tous ces gens ?..." "Si ! C'est quand je suis arrivée avec Catherine et ses filles...! Il y a déjà 15 jours...!" "Exactement, et tu y étais ma beauté... Quelle chance nous avons eu de nous rencontrer ce jour là...!" "C'est vrai... nos destinées se sont croisées à tous les deux... fais moi un bisou Bruce...!" Je m'exécute et je lui délivre un tendre et long baiser. Une jeune fille brune de 15 ans environ en train de se mettre à poil, nous a regardé et a souris... Elle était jolie, avec de longs cheveux, très fine avec déjà toutes ses formes, notamment de gros seins en obus. Elle enleva sa culotte devant nous, dévoilant son joli petit cul tout bronzé et sa petite chatte poilue, puis fila en trottinant se baigner faisant rebondir ses lolos et trembler son petit cul... Une merveille ! "Dommage que Sophie ne soit pas là... C'était elle la préposée à la photo... Tu te rappelles ? Elle adore photographier les ados et les jeunes filles...!" Disais-je à Océane qui observait la scène.  "Oui, je me rappelle... Un joli brin de nana ta copine, avec de ces seins...! Ils sont nettement plus gros que les miens...! Tu dois te régaler avec elle, non ?" "Tu l'as dit ma beauté... Avec un 90E entièrement naturel on peut en faire des choses, tu n'imagines pas...!" Lui répondis-je en ricanant... "Arrêtes de me charier mon amour...!" Océane attrapa ses deux magnifiques tétés et en les soupesant me demanda. "Comment tu les trouves ?" "Ils sont magnifiques tu le sais Océane, je les ai souvent caressés et manipulés hier et cette nuit, j'adore leur forme, leur texture qui les rends vivants...!" Je me suis approché pour leur faire de tendres baisers. Océane soupira, me caressa la tête, me souria puis m'embrassa tendrement.
   Quelques secondes plus tard elle me demanda "Je peux te poser une question ?" "Mais bien sûr Océane chérie !" "Cela ne me regarde pas... et Sophie dans tout ça Bruce ? Que va-t-elle en penser ?" "Pour l'instant elle ne sait rien de notre idylle Océane... Je ne compte pas lui en parler pour l'instant... Je ne sais pas... Je ne souhaite pas la rendre malheureuse... elle compte beaucoup pour moi car cela fait 17 ans que l'on se fréquente... Une relation comme celle que j'entretiens avec elle ne se rompt pas du jour au lendemain... Hier je lui ai dit que j'étais chez ma mère..." Océane me regarda fixement et me dit. "Bruce mon amour, je ne souhaite pas prendre la place de ta copine, c'est pas mon but... du moins pas dans l'immédiat... je ne suis pas un objet de collection non plus, je suis une fille entière, sincère et très tolérante, mais tout ce que je veux, c'est faire partie de ta vie, de toi comme toi de la mienne et de moi...! Tu sais que je t'aime presqu'à la folie...! tu as du t'en rendre compte... Je suis comme ça !" Des trémolos dans sa voix Océane rajouta "Je veux faire un bout de chemin ensemble avec toi quel que soit notre différence d'âge, je m'en fiche... c'est pas le problème... Je suis totalement attaché à toi et j'ai énormément de reconnaissance pour toi et je déborde de sentiments envers toi tu le sais... Hein, mon amour...!" Des larmes coulèrent le long de ses joues... Puis elle me dit "Je sais que tu le comprends mon chéri...!" Très touché par ce qu'elle venait de me dire je lui répondis le regard embué de larmes. "Je sais ma chérie, j'ai vu et je ressens tout cela. J'aime ta beauté d'âme et ta sensibilité me touche profondémment et cela me fait ressortir mes plus profonds sentiments pour toi Océane..." En s'essuyant le coté de ses yeux elle me fixa et je lui confiais à nouveau main dans la main "Océane, mon amour, je te l'ai dit hier soir... Je te le dis et te le dirais encore et encore. Jamais, non jamais je ne n'avais rencontré une fille comme toi... Tu n'as rien avoir avec toutes celles que j'ai pu côtoyer. Tu es à part, d'une douceur et d'une gentillesse incomparable. J'aime ta sincérité, ton humour, ton innocence aussi et cela rajoute à ton authenticité... Tu respires la Vie Océane, saches le...! Tu me fais beaucoup de bien... encore plus que Sophie et que toutes les autres réunies Océane... Pour cela, jamais je ne t'abandonnerai quelque soit notre destinée à tous les deux...! Tu le sais maintenant... mon amour !" J'avais des trémolos dans la voix quand elle se jeta sur moi pour m'embrasser partout sur mon visage. "Oh mon amour, mon protecteur, mon amoureux...!" Puis sans se géner elle me délivra ses famex FK qu'elle adore tant... On se retourna.... Mise à part une gamine de 4 ans en train de faire des pâtés de sable qui nous fixait, personne ne nous avait remarqué. 
   Avec un brin d'humour et beaucoup de curiosité Océane me demanda "Tu peux me parler un peu de ta copine, chéri ?... J'ai envie de savoir...! Savoir par exemple, où, quand comment vous vous êtes rencontrés, son âge, ses goûts et ses couleurs... etc... etc... et question subsidiaire : pourquoi vous n'êtes toujours pas mariés ?... Si ça ne te gênes pas bien sûr...!" Je m'attendais à ce qu'elle me pose ce genre de questions au sujet de Sophie. Je lui ai répondu avec franchise et sincérité "Non, non, Océane, je vais te répondre sans me dérober...!" Océane était assise, les jambes écartées avec le soleil qui lui éclairait la chatte comme jamais et dont les deux pétales étaient étalées sur sa serviette... Elle me fixa de son doux regard en se grattant les pouces des doigts de pieds... "J'ai rencontré Sophie il y a  17 ans, exactement le 14 ou 15 septembre 2002 après avoir répondu à une annonce sur le journal "La Provence"... C'était une annonce très coquine à caractère sexuel. Elle avait 22 ans presque 23. Moi j'en avais 41 ans..." Océane me sourit toujours dans la même position en basculant sa tête sur le côté et me dit "Il y avait déjà une sacrée différence d'âge,... 18 ans...! Tu es très attiré par ce genre de nana, jeune, jolie, je vois...!" Elle toucha ses cheveux entre sa tête et son épaule... "Car je suppose qu'elle était canon à l'époque... sûrement plus que maintenant, non ?" "Oui, c'est vrai elle était très jolie et puis ce qui m'a fait kiffer ce sont ses très gros lolos... Tu as vu comme ils sont beaux avec ses deux grosses aréoles..." Elle approuva en hôchant la tête. "...Elle était beaucoup plus fine... Il paraît qu"elle avait été abordé par un photographe professionnel pour poser pour un magazine de mode à l'âge de 19 ans... Je ne la connaissais pas encore... Aujourd'hui elle a 39 ans bientôt 40 et a pris un peu de poids au niveau de la taille mais elle a toujours un très beau cul et un joli visage avec son sourire charmeur..." Océane bascula les deux bras en arrière et me montra fièrement ses deux gros tétés qui jigotaient lorsqu'elle ajusta sa position avec ses deux mains sur la serviette, et toujours avec les deux jambes en lotus mais avec cette fois-ci sa chatte qui s'était écartée et qui laissait apparaître un peu de cyprine dégoulinant de ses deux grosses baveuses... "Vous vous êtes revus souvent ensuite j'imagine mon chéri ?... J'adore comme tu me racontes ça.. Ca m'excite mon amour... regarde ma chatte... !" Elle me fait signe de sa tête vers le bas. Comme je l'avais remarqué, elle était en train de mouiller... "Continue mon chéri... Ensuite ?..."  "Oui, je l'ai rappelée tous les 15 jours d'abord, puis une fois par mois... Elle m'avait avoué qu'elle sortait d'une déception amoureuse... un peu comme toi..." "C'est vrai ?... Elle s'est dit : ah, voilà enfin mon sauveur... Ah ! Ah ! Ah !..." "C'est exactement ça Océane... tout comme toi ma beauté adorée...!" Elle se rapprocha de moi et m'embrassa tendrement puis retomba dans la même position faisant jigoter ses sublimes nichons. Ma bite commençait à s'allonger sur ma serviette. Océane fit mine de ne pas le remarquer... "Ensuite mon chéri ?" "Heu...! Ah !... Oui !... Donc on s'est revus régulièrement jusqu'à ce qu'on s'échange nos numéros après qu'elle ait changé le sien. Elle s'est prostituée pour essayer de dénicher la perle rare et la perle rare c'était moi, Océane...! Me considères-tu comme une perle ma chérie ?" "Tu es plus qu'une perle, tu es un diamat de 1000 carats mon amour...!" On se mit à rire et tous le corps d'Océane se mit à bouger en saccades faisant trembler ses seins et son ventre tellement elle riait... "...Oui, donc elle avait trouvé son diamant et là notre relation était devenue beaucoup plus sérieuse jusqu'à ce que j'en tombe amoureux...!" "Mmmmh, que c'est chou mon chéri adoré...!" Puis avec insistance Océane me demanda "Pourquoi ce n'est pas allé plus loin cette histoire d'amour Bruce ?"  "Je ne sais pas trop Océane... Je pense qu'elle avait peur de s'engager plus loin et préférait me voir souvent et s'éclater tous les deux... En plus elle devait s'occuper de sa mère âgée avec sa grande soeur... Tout cela entrava quelque peu notre relation mais nos ébats étaient et restent toujours torrides" "Mmmh autant qu'avec moi ?" "Non !" "C'est vrai ce mensonge ?..." "N'oublie pas Océane que tu es unique et c'est avec toi que je m'éclate le plus et pas seulement au lit... Regarde où on en est chérie...! c'est incroyable ce qui nous arrive" "Oui mon amour.. Je t'aime !... Et vous faisiez la chose où ? Chez elle ? Chez toi ?..." "D'abord chez elle puis à l'hôtel après qu'elle ait quitté son appartement à Marseille, puis à nouveau dans un appartement prêté par sa tante...!" "Elle fait quoi dans la vie Sophie ?" "Elle bosse dans une boite de stérilisation du matériel hospitalier à l'hôpital européen. Tu connais ?" "J'en ai entendu parler,... Moi ça ne me dit pas de travailler dans un hôpital, en plus dans ces quartiers...!" "Je suis d'accord avec toi Océane !" Sans transition, je rebondis en revenant sur Océane "Et toi après tes études, tu veux t'orienter vers quoi ma chérie ?" "Je ne sais pas trop... J'aime bien le travail en officine... Le stage m'a permis d'appréhender de la réception jusqu'à dispensation des médicaments et le contact avec la clientèle... C'est très stimulant mais difficile car il y a une telle diversité de malades et de cas... Le conseil c'est intéressant car il faut être constamment à l'écoute des gens... Mais je pense que c'est usant à la fin... Tu connais ça, non, toi qui es pharmacien ?" "Oui, tout à fait, mais avec la gestion en plus c'est pas évident de jongler avec les malades, les grossistes, les médecins, la sécu, les banques... Je ne t'encourage pas à devenir titulaire, c'est devenu très compliqué et plutôt ingrat..." "Ah, okay...! Merci du conseil... Non, en fait je suis attirée par la biologie et la recherche mais il y a 4 ans d'internat soit 10 ans d'études... c'est trop long ! Il y a aussi la recherche dans industrie qui correspondrait plus à mes attentes. J'aime les défits scientifiques, cela me passionne, surtout avec ce qui se passe au niveau de l'environnement, des maladies, des épidémies, du manque d'eau... ça craint !..." Je suis agréablement surpris par la façon dont Océane parle du métier de pharmacien. Elle connait déjà tous les rouages de ce métier. Quelle intelligence ! "...Je pense que le pharmacien à son mot à dire encore plus que le médecin dans notre monde actuel... Le pharmacien a l'avantage d'être un touche-à-tout d'après Gilles de Gennes..." "Océane tu me surprendras toujours... Tu es belle, intelligente et surtout particulièrement passionnée et concernée... Une vraie scientifique dans l'âme...! Je suis persuadé que tu réussiras dans ta vie professionnelle. Je suis prêt à t'aider ma beauté...!" "Merci mon chéri...! J'adore discuter avec toi, je bois tout ce que tu dis et cela me rend heureuse, tu peux pas savoir à quel point mon amour...! Tu as beaucoup de maturité et moi aussi j'apprécie ta pureté d'âme et on sent que tu as du vécu, beaucoup de sensibilité et ça c'est très intéressant chez un homme... Tu as, en plus de tes prouesses sexuelles qui m'ont fait atteindre des sphères insoupçonnées, tout ce dont une femme attends d'un homme, la tendresse, la sensibilité, la franchise et le respect. Comment ne pas t'aimer Bruce, mon amour...! Je suis heureuse de savoir que je ne me suis pas trompé...!" Après jolie diatribe qui sortait directement du cœur d'Océane que je viens retranscrire mots pour mots, on s'est longuement embrassé et là quelques personnes nous regardèrent plutôt de façon bienveillante avec le sourire tellement c'était tendre et naturel. C'est bien pour cela que dans la pratique du Naturisme il n'existe pas de critiques, pas d'idées reçues, ni de pensées tordues mais que de l'amour et de la bienveillance. 
   On s'est levé Océane et moi et nous sommes retournés nous baigner pour se rafraîchir en se serrant l'un contre l'autre et en s'embrassant tendrement...
   

 Notre nuit des étoiles... 

   
   La journée se passe et sous les coups de 17 h 00, le temps tourna avec l'arrivée de nuages et du vent d'ouest qui se leva brusquement, il était hélas temps de rentrer. On se rhabilla avec la ferme intention de revenir le plus vite possible, le week-end prochain par exemple si la météo le permet. Au moment de démarrer la voiture Océane me demanda "Tu restes encore avec moi ce soir mon chéri ?" "Of course my darling !" Répondis-je avec le ton snobinard "Oooh, marvellous ! You are a perfect gentleman my darling...! I love you so, Bruce...!" me répondit-elle en m'imitant. On s'est mis à rire. L'humour et le rire était une seconde nature chez elle. Avec moi elle ne se privait pas car se sentait bien. Cela la rendait extrèmement agréable à vivre et me rendait fier et plus gai. 
   Sur le chemin vers son appart, Océane ralluma son portable. "Ah ! J'ai un message de ma mère ! ..." De sa voix chantante elle s'exclama :"...Elle me signale qu'elle vient de récupérer les clés du petit studio à Marseille qu'elle a loué pour moi... C'est super ! Je suis contente ! Hiiiii !!!... Tu sais ce que cela signifie mon amour ?... Que je serai enfin indépendante et que l'on pourra se voir chéri !" "Mais c'est génial ! Je suis heureux pour toi et pour nous deux ma beauté !... Alors voici ce je te propose, on passe cette nuit ensemble et demain on prend la direction de Marseille pour rejoindre ta maman ! Tu passes prendre les clés et tu rejoins ton studio. Comme cela tu seras sur place pour la rentrée !... C'est mardi je crois ?..." Elle me fit oui de la tête avec un large sourire.  "Es-tu d'accord Océane ?" "Ouuuuuiiii ! Seulement ma mère ne doit pas connaître notre liaison, elle n'apprécierai pas mais je m'en fiche, le principal c'est qu'elle ne nous voit pas ensemble !... Je veux que tu restes avec moi le premier soir jusqu'au matin mon chéri !"  "Pas de problème... je resterai avec toi le plus possible et le plus longtemps possible !... Je suis heureux de vivre avec toi Océane !". Après quelques km on réintégra son appartement pour la dernière fois avant de rejoindre Marseille ensemble demain. Eh oui, c'est la rentrée mais avec le bonheur de rester ensemble comme moteur. On a pris la douche à deux sagement juste à se caresser et à se masser.... On se réservait pour la nuit... 
   Pour le repas Océane avait préparé une salade avec des tomates, de la mozzarella et du basilic pendant que je commandais une pizza 4 fromages, sa préférée. La nuit venue on se mit en petite tenue, Océane était revêtus d'une petite culotte et pas de soutif avec une nuisette transparente très courte qui descendait jusqu'aux fesses, elle était très sexy et désirable. Moi, j'étais en slip avec teeshirt léger. On s'installa sur le balcon qui donnait vers le sud afin de prendre l'air. Il y avait une légère et douce brise qui souffla d'agréables effluves de la végétation environnante et des lauriers roses très présent dans la résidence. Océane regarda le ciel et avait beaucoup de difficulté à repérer les étolies cachées par des bancs de nuages élévés. On était assis l'un à côté de l'autre. Elle avait les deux jambes repliées vers moi sur le canapé d'extérieur. Qu'elle est jolie et sexy en tenue de nuit. Son regard brillait dans la nuit. Malgré la pénombre, elle illuminait mon cœur... Je la serrai contre moi sa tête contre mon épaule avec ma main qui caressait ses cuisses...  Soudain entre deux nuages je tendis le bras et demanda à Océane "Tiens !...regarde l'astre brillant en face au Sud Sud Ouest... Tu peux me dire ce que c'est ?"  Elle réfléchit... "Il me semble que c'est jupiter et un peu plus à gauche on devrait voir Saturne !" Un peu surpris : "C'est ça ! Comment tu le sais ?" "Eh ben j'ai trouvé cette revue en librairie le mois dernier... Tu connais sûrement !" Elle se leva rapidement pour aller chercher et me montrer le numéro de "Ciel et Espace" de août-septembre 2019. "Bien sûr que je connais ma beauté, j'y suis abonné depuis 30 ans !... Je suis épaté par tes connaissances en la matière Océane !..." Elle me fixa de son doux regard, pencha sa tête et m'embrassa goulûment... Puis il me vint une idée : "Tiens on va jouer à un petit jeu ma chérie ! Je te demande qu'elle est cette astre si il daigne à apparaître ? si tu me donnes la bonne réponse je t'embrasse... Tu me demandes qu'elle est cette étoile ? Si je te donne la bonne réponse tu m'embrasses Okay !" "Et pour les mauvaises réponses alors ?" "On s"embrasse tous les deux !..."  "Tu récompenses les perdants toi maintenant Hi Hi Hi !" "Vas y Océane, à toi !..." "Cette étoile près de jupiter c'est quoi... moi je sais...!" "Antarès du scorpion, à l'opposé du zodiaque se trouve Aldebaran du Taureau...!" répondis-je "Bravo !" en faisant mine de claquer des mains "Embrasse-moi !... A toi chérie !" On se leva et je serrai Océane contre moi. "Regarde au dessus de toi, pratiquement à la vertical, tu vois quoi ma beauté ?" "Oula ! tiens moi mon chéri !..." Océane se pencha, retourna sa tête et regarda au zénith. Je me placa derrière elle et je la serra contre moi... "Ah oui ! C'est Véga de la Lyre !" "Excellent !" "Embrasse-moi chéri!..." Océane pencha sa tête et je l'embrassais tendrement mais Océane était en train de me chauffer. A chaque fois ses baisers se prolongaient de plus en plus longtemps et commençaient à produire ses effets sur ma queue, je bandais... "Ah toi Océane !" "Tiens, et celle-là au-desus de Saturne ?" "Je ne sais pas..." "Si tu le sais, on la voit bien maintenant Bruce !... Arrêtes, tu me charri là mon amour !!... Allons, Le triangle de l'été !" "D'où tu connais le Triangle de l'été Océane ?" "Ah, J'ai mes sources chez Uranie, tu connais ?... Alors ! Deneb, Vega et...?" "Ah oui,... Altaïr de la constellation de l'Aigle !" Répondis-je "Voilà, je savais que tu le savais mon amour" "Je sais, je te taquinnais Océane. De toute façon, c'est toi qui a gagné, demandes moi tout ce que tu veux ma chérie..." Je la serrai contre moi, son petit cul contre ma bite qui avait grossi bien entendue. Elle tourna sa tête et me regarda avec insistance avant de m'embrasser... "Je veux baiser mon amour. Il se fait tard, demain on se lève plus tôt donc je veux profiter encore au maximum de toi, entièrement...!" "Oui moi aussi ma chérie. On va boire un peu et on se couche..." 
   

 Dernière baise avant la rentrée  

   
   Il n'était que 23 h 00 et on se dirigea vers la chambre, main dans la main. Océane alluma les appliques, entrouvra la baie vitrée afin d'aérer la pièce, il faisait bon, 25°C. Elle revint vers moi, laissa tomber sa nuisette et dévoila ses seins qui avait pris de jolis couleurs et pointaient fortement, Océane était visiblement excitée.... Elle se colla contre moi et m'embrassa avec fougue. Pendant ce temps je lui enleva sa petite culotte qu'elle dégagea sur le côté... Elle pencha sa tête pour regarder la grosseur sous mon slip devant sa chatte. Elle tata et caressa puis attrapa mon slip, le fit glisser au sol, ce qui fit redresser ma queue tel un ressort "Ouaaaou ! Elle est énorme ce soir mon amour ! Plus qu'hier il me semble, non ?..."  "C'est possible ma beauté !... C'est de ta faute, tu es de plus en plus jolie et excitante ma chérie !" Océane me sourit... Ma tige palpitante tressauta. La nouveauté ce soir c'est Océane qui l'établie. Les tressautements de ma bite l'amusait tellement qu'elle s'accroupie et se mit à donner de savant coups de langue sur le prépuce... ce qui me mit dans un état pas possible... Pendant que ma queue réagissait en tressautant, Océane provoqua chez moi une invasion de frissons comme je n'en avais jamais connu "La vache ma chérie que c'est bon ! Ooooh ! Ooooh ! Attention ! Ne me fais pas jouir...!" Elle releva la tête, me regarda "Tu veux que je stop... j'adore ça mon chéri, te donner du plaisir... tu es tellement beau !" "Non, non, continue mais plus lentement ma beauté !" Elle continua, toujours accroupie, ses deux mains sur mes cuisses, son petit jeu de chatouilles puis attrappa ma queue et se mit à la sucer d'abord lentement puis en la pompant vigoureusement... Océane était devenue une experte dans la pompette. Je voyais sa petite bouche serrant ma grosse bite d'où suintait de la bave mélangée à du liquide séminale ce qui devenait bruyant avec l'apparition de bruits de sucion. "Ouaaaah ! Aaaah ! Que c'est bon ma chérie ! Que c'est bon ! Aaaaaah !" Tout mon être était parcouru de frissons que seule Anna, une escorte d'origine russe arrivait à me donner jusqu'à présent... De temps à autre Océane me regardait avec mon mandrin dans sa bouche et je voyait ses tétés qui jigotaient au rythme de ses va-et-vients le long de ma bite. Je me pencha pour contempler son cul qu'elle avait cambré... Je pris son visage dans ma main, Océane stoppa un moment sa sucette dans sa bouche et cligna des yeux... Elle ne pouvait plus se passer de mon gros engin que je sentait palpiter... "Tu es une vraie cochonne Océane !... Tu as de la bave qui dégouline de ton menton !" Elle s'essuya avec sa main gauche puis reprit encore quelques secondes sa pipe puis lacha ma bite dégoulinante et moussant qui tressauta fortement. "Mouuuuah ! Qu'est ce qu'elle est bonne ta queue mon chéri ! J'adore ça !... Tu as aimé mes coups de langue sur ton gland ?" "La vache, bien sûr que j'ai adoré ! Tu es devenue une véritable experte !" Océane avait pris des initiatives pour me donner du plaisir... Elle s'était révélée sexuellement parlant en 2 jours et s'était épanouie en atteignant des sommets dignent d'une jeune pornstar... Elle se releva, m'embrassa, sa bouche pleine de bave et de sécrétions séminales qu'on s'est amusé à mixer avec nos FK et DFK. une vraie fontaine de jouvence ma beauté chérie... Elle se retourna de telle sorte qu'elle plaça son petit cul contre ma grosse queue et se mit à le tortiller et voilà ma bite qui jigotait dans tous les sens et chatouillait les fesses d'Océane que j'entendais gémir... "Mmmmmh, ça te plait ça ? j'aime ta queue sur mes fesses !..." Elle se mit à les claquer avec sa main droite... Océane me souria, m'attrapa par la queue et me tira jusqu'au lit... Elle s"y laissa tomber, ce qui avait pour effet de faire jigoter ses tétés dans tous les sens. "Et maintenant mon chéri, à ton tour !... Fais moi jouir avec ta langue !..." Avant de me mettre en position et de renouveler ce que je lui avais prodigué hier soir, je lui ai offert une floppée de FK et DFK dont elle raffole... Océane à très vite jouit bruyamment en se contorsionnant de plaisir. Comme à l'accoutumée, tout son corps était secoué par les spasmes de son orgasme... Ce fut pour moi un vrai bonheur que de la contempler jouir... "Ooooh, Bruce, mon amour, que c'était bon ! Tu es un roi, un empereur...! Tu sais rendre heureuse une femme !... Tu es beau, gentil, généreux, attentionnée, souriant et viril... Tu es un homme parfait et tu es mon homme...!" "Arrêtes Océane je vais rougir là !... (rires d'Océane)... Mais j'avoue que je suis plutôt fier de mes prouesses grâce à toi ma chérie... et tu n'as encore rien vu et je suis sûr que toi aussi tu vas me surprendre !" Avec le ton proche de celui de Dark vador, Océane me dit "Oui, mon maître !" On a éclaté de rire... Océane, se redressa, me souria, je sentais qu'elle voulait me demander quelque chose, je lisais dans ses yeux une certaine hésitation, mais dans son regard brillant il y avait aussi une envie de découvrir toutes les facettes du rapport sexuel entre une fille et un homme... Dans cette initiation et cette quête des plaisirs de l'amour s'était établie un lien subtil mais authentique qui unissait Océane à moi, entre l'élève de 19 ans et son maître de 58 ans. Ce lien et cette relation engendra à tous les deux une excitation qui faisait fi des interdits. Océane me demanda : "Bruce mon amour, j'aimerais bien que tu jouisses sur moi... tu l'as déjà fait ?" "Oui bien sûr ! J'ai déjà éjaculé sur plein de nanas que ce soit sur leur ventre, leur visage et dans leur bouche... Ca te dit ? Tu veux essayer ?" "Oui, je ne dis pas non !... Où tu voudra mon amour, ce qui te plaira !... J'ai entendu dire que le sperme avait des vertues dermatologiques... Et sur Sophie aussi tu as éjaculé ?" "Oui plusieurs fois sur son ventre... j'avais essayé sur son visage, elle n'a pas trop aimé...!... Okay ma beauté ! Viens sur moi !..." Océane, à quatre pattes, ses tétés qui jigotaient, se leva et se plaça de dos au dessus de moi puis s'accroupit, attrapa ma grosse queue humide et l'enfila dans sa chatte... Ma bite disparut dans son ventre en un éclair, elle coulissait merveilleusement bien... Océane se mit à cheval et s'asseya sur ma queue... Elle tourna sa tête pour me regarder, me souria et me demanda : "Ca va, tu es bien ?... Alors c'est parti ! ... Aller huuu dada !.... Hi Hi Hi !" Et la voilà partie pour des va-et-vients endiablés comme sur un trampolin... Ses nichons jigotaient de bas en haut et redescendaient en rebondissant avant de remonter à un rythme éfreiné... Cette vision m'excita ce qui pour effet de durcir un peu plus ma bite augmentant les sensations extatiques dans son vagin... Elle gémissait et soupirait fortement... Océane exprimait son plaisir... Elle resta longtempq ainsi, Océane maîtrisait merveilleusement son sujet. Elle se pencha, mit ses mains sur mes tibias et commença à tortiller son cul sur ma bite brillante de sécrétions blanchâtres à demi insérée dans sa chatte... J'étais aux anges à la vue du spectacle qu'Océane m'offrait avec son trou de balle que je voyais se contracter par moment... Elle me regardait par en dessous, me souria et je constatais que ses seins jigotaient en se balançant légèrement sur les côtés... Soudain Océane stoppa nette et se mit à éternuer ce qui provoqua l'émission d'un son sourd et bref qui émanait de son anus... Elle avait pétée involontairement suite au spasme de l'éternuement ce qui la fit pouffer de rire... Océane reprit son rythme, se mit à gémir et soupirer de plus en plus fort, se redressa et reprit ses va-et-vients comme sur un trempolin, leva ses bras et ses cheveux au-dessus de sa tête dégageant ainsi son joli dos et son cou fin et délicat... Qu'elle est belle, bon sang, qu'elle est belle...! "Océane ! Viens devant maintenant ma beauté !" Elle souleva son cul, ma bite humide retomba sur mon ventre en rebondissant et tressauta.... A quatre pattes, ses tétés en pointes jigotaient, Océane s'approcha pour m'embrasser puis me chevaucha, attrappa ma bite, ses nichons se balançaient au-dessus de mon torse, puis l'enfila... Superbe ! Elle s'accroupie de telle sorte que j'aperçu ma queue dure, droite coulissant doucement... Pendant ces mouvements voluptueux Océane me délivra de doux et sensuels baisers en y mettant sa langue qui caressait doucement la mienne... Incroyable Océane ! Je n'ai pas de mot pour décrire cet instant magique... Elle me mordillait la langue et me suça la langue et je fis de même... J'étais au bord de la jouissance... Elle se redressa et là, ce fut une vision magnifique... Océane assise sur ma bite, que je sentais dans son vagin, mes mains sur ses cuisses et ses nichons enflés qui pointaient comme jamais. Elle me sourit puis me chuchota de sa douce voix "Tu sens ça sur ta queue mon chéri ?..."Ooui, Aaaaaah ! Aaah ! C'est bon !..." Elle était en train de me masser la bite avec les muscles de son vagin.... Mais comment fait-elle ? C'est sublime ! "Bruce, mon amour, je m'éclate !" "Moi aussi ma beauté !.... Bon sang, qu'est-ce que t'es belle...!" J'ai aggrippé ses deux tétés, je les ai massé en les faisant s'entrechoquer ce qui faisait rire Océane puis les laisser rebondir, un vrai délice... Elle mit ses mains sur mon torse et s'est mise à me pomper le dard en ne bougeant que son cul... "Ouaaah, c'est bon ça ma chérie...!" Elle se pencha pour m'embrasser goulûment, ma bite coulissant à merveille dans sa chatte et ses tétés me caressant la poitine... Je les ai attrapé, elle se redressa et accéléra le rythme pour aller chercher l'orgasme... Océane se mit à gémir de plus en plus fort au rythme de ses va-et vients puis hurla par saccades et j'ai senti son corps secoués par les spasmes de son orgasme puissant... Magnifique ! Epuisée par tant de plaisirs, Océane s'écroula sur moi transpirante et haletante, son visage contre mon torse avec ma bite qui ressentait les derniers soubresauts de son orgasme... "Ouf ! Aaah ! Pfiou, que c'était bon mon amour ! ... Aller à toi de prendre la suite, ne fais pas attendre ton engin !..." Océane se souleva puis aperçue ma queue tressautante sur mon ventre... "La vache tu as vu comme il est énorme !... Je peux dire que je la sens bien ta bite dans mon ventre Bruce !" "Je sais ma beauté, en plus tu la sers bien pour amplifier le plaisir... c'est fantastique la manière dont tu t'y prends ma cochonne !" "Hi Hi Hi !" . "Tiens mets toi en levrette Océane !... Après ça tu t'allongera en position du missionnaire pour le final et j'éjaculerai sur ton joli visage !... Tu es d'accord ma chérie ?" Océane en levrette, son cul cambré au maximum me répondit : "Aller, si tu veux...!" "Tu penseras à fermer les yeux Océane... Cela risque de te piquer tes magnifiques agates...!" "C'est okay mon chéri...!" A genoux je m'approcha de ce superbe panorama avec ses deux jolies fesses écartées dévoilant son trou de balle et ses deux pétales rougeoyants et humides. Elle faisait tournoyer son cul jusqu'à ce que je pose ma main gauche sur sa fesse gauche et ma bite que je m'amusait à secouait dans l'autre. Une petite claque sur la fesse et Océane réagit en gémissant. Mon gland pourpre et dilaté frotta sa chatte humide afin de le lubrifier un peu, écarta les deux baveuses, remonta vers le vagin puis je l'enfonça jusqu'à la garde ce qui faisait soulever et dilater son trou de balle... Océane poussa un petit cri caractéristique... Mes couilles venait buter contre sa chatte et son clitoris... J'aggrippais Océane par les hanches et j'entamais une série de lents va-et-vients qui la faisaient gémir de plaisirs... "Haaan ! Haan ! Oooh, que c'est bon chéri ! Haaan ! Haaaan !" Je voyais qu'elle était au paradis et c'est alors que je me suis mis à accélérer le rythme à tel point que je pouvais sentir mes couilles contre sa chatte et reluquer ses nichons qui tournoyaient... Océane se mit à hurler et à jouir une deuxième fois secouée et transies par les spasmes de son orgasme... Franchement, je n'ai jamais vu une nana jouir comme celà, c'est extraordinaire... Quelle phénomène cette fille ! Une accroc du plaisir ! Il faut dire que je fais tout pour la rendre heureuse avec ma technique de baise et elle adore ça ma beauté... Océane se mit vite sur le dos, ses nichons jigotaient en s'abandonnant sur les côtés, écarta ses jambes et me contempla en me souriant "Comme tu es beau mon prince !... Aller, fais toi plaisir mon amour !" Je m'approcha, pénétra sa chatte jusqu'à la garde, mes couilles contre ses fesses déclenchant son petit cri... Je l'embrassais avec une profusion de Fk et DFK pendant que je commençais à ramoner son vagin. Elle s'accrocha à mon cou, plaça ses deux jambes sur mon dos... J'accélèra le rythme des va-et-vients et mes couilles se mirent à rebondir sur ses fesses amplifiant mes sensations... Elle se remit à gémir de plus en plus fort et je fis de même en ressentant arriver l'orgasme jusqu'au moment où je retirais ma queue, m'approchais de son visage qu'elle me tendit avidement pendant qu'elle se frottait la chatte avec ses doigts... Océane ferma les yeux et - oh surprise ! - ouvra la bouche et tira la langue... Visiblement elle voulait aussi y goûter la cochonne ! Je tenais ma queue dure, chaude de ma main droite et le menton d'Océane de ma main gauche et je me mis à me branler pour faire venir l'orgasme puis  je m'arrêta en pinçant légèrement le gland pour augmenter la vitesse et la puissance de l'éjaculation... Océane gémissait, impatiente... "Ca vient, ça vient, ça vient !... Aaaaah ! Aaaaaaah !..." Une petite giclée arriva sur sa joue puis une plus grosse sur son front, une autre encore plus importante qui s'étalait de sa joue gauche jusquà ses cheveux en passant par son oeil gauche plus particulièrement ses longs cils... Chaque giclée produisait sur son visage inondé de sperme couleur sirop d'anis, de micro réflexes... Mon éjaculation se termina par un long flot saccadé ininterrompu de ma semence au rythme interminable des spasmes de mon orgasme qui fut l'un des plus puissant que j'ai jamais eu ceci dit. Je m'amusais à étaler le sperme sur tout son doux visage avant de le faire dégouliner en secouant et pinçant mon gland dans sa bouche... Océane ouvrit les yeux, ses paupières était farcies de sperme, elle en avait qui s'échappaient de son petit menton sous forme de filets pendouillants qui tombérent sur ses seins et son ventre... Océane me montra le fond de sa gorge remplie de ma semence blanchâtre, se pinça le nez et avala ce qu'elle avait dans la bouche et grimaça "Quel drôle de goût ça a,... en plus ça sent fort ! ... Mais bon j'ai bien aimait cette expérience mon amour ! Tu t'es donné à fond au plus profond de moi, je suis heureuse comme tu peux pas savoir !" "Je suis très heureux que tu aies eu du plaisr car pour moi ce fut une première de te voir avaler ma semence... C'est d'aurant plus excitant que tu es jeune et que tu découvres de nouvelles sensations.. Tu savais que le sperme est le liquide le plus riche en éléments nutritifs de La Nature ?... Il contient en plus des millions de spermatozoïdes, du fructose, des proteïnes, des sels minéraux, des hormones de croissance et en plus, il est excellent pour la santé et très bon pour la peau. Tu devrais en avaler et te tartiner le visage tous les matins ma beauté !"  "Heeeu, non je crains que cela m'écoeure à la longue..." Elle rajouta en ricanant "Pur non, mais avec du miel ou de la confiture ou mélangé avec mes crêmes, pourquoi pas ! J'y penserais la prochaine fois ! Hi Hi Hi !" "Cochonne ! Sinon Océane ce fut exceptionnel, vraiment !" "Merci mon amour !... Encore une fois, tu le sais ! Je t'ai dit que je te voulais en entier, je veux tout de toi, je te veux en moi, que tu me donnes ton amour mais aussi ton excitation, ton plaisir, tes sensations, ton orgasme, ton bonheur... Je me nourrie de toi... Tu m'appartiens et je veux t'appartenir le plus possible et le plus longtemps possible... Je t'aime Bruce, de toutes mes forces !..." Des larmes perlèrent sur ses joues... Je les essuya tendrement en caressant son visage rayonnant de bonheur, puis je l'embrassa tendrement... "Océane, tu me rends heureux comme jamais et tout ce que tu m'as dit me va droit au cœur... Je ne sais pas ce que nous réserve l'avenir mais saches que je t'aime et t'aimerai quoiqu'il arrive ma beauté !..." On se serra tendrement l'un contre l'autre et Océane se mit à pleurer à chaudes larmes... Elle était HEUREUSE !
   Il était minuit et demi. Après avoir fait un brin de toilette de rigueur, on resta allongés tous les deux, l'un contre l'autre encore tout transis de plaisirs. Océane sur le côté, sa main droite sur mon torse. Elle me caressait avec ses doigts fins et délicats. On discuta un moment... Océane me dit "J'ai sommeil mon amour et demain on doit se lever plus tôt, hélas...! Je dois faire mes bagages aussi ! Je mets le réveil à quelle l'heure mon chéri ?" "Pas trop tôt quand même ! Disons 8 h 30...!" "C'est d'accord pour 8 h 30 !" Elle se retourna vers sa table de nuit et j'ai profité de la position qu'elle prit le temps de régler son radio réveil, pour contempler une fois de plus son corps magnifique pour la dernière fois de la journée, notamment son merveilleux petit cul... Océane  se retourna vers moi et m'embrassa tendrement. "Bonne nuit mon amour...!" Et rajouta d'une voix douce et chantante : "Fais de beaux rêves mon chéri !..." "Bonne nuit à toi aussi ma beauté !..." répondis-je en l'imitant. Elle souria, remonta le drap jusqu'au niveau de son ventre puis éteignit les appliques avant de respirer et soupirer un bon coup... Nous nous sommes endormis rapidement jusqu'au matin, au son à la musique du radio réveil.


Selfie récent d'Océane qu'elle m'a envoyé hier le 5 septembre alors que je venais à peine de partir de chez elle le jour de la rentrée à la fac.
Comme elle est jolie et épanouie ! 
Et ce regard aux yeux bleues... Elle est craquante !
Voici le petit mot qui était joint à sa photo : 
"Coucou mon amour ! 
Chaudes pensées depuis mon studio... 
Je suis super bien installée et comme tu vois je pense à toi...
Tu me manques mon chéri...!   "
suivit de plein de smiley en forme de cœur... 


 Préparatifs du retour à Marseille 

matin du lundi 1er septembre 2019 

   A 8 h 30 le radio réveil s'enclencha en diffusant de la musique pop... Océane respira un grand coup et soupira "Mmmmh, qu'est ce que j'ai bien dormi ! Et toi, Mon chéri ?..." "Mmmmh, oui très bien, la nuit fut génial !" Océane m'embrassa puis bondit du lit, se dirigea vers les toilettes en tortillant son petit cul que je reluquais avidement de bon matin, elle se retourna, souria et me dit "Qu'est-ce que tu regardes ?... Coquin !... Smack !" "Je t'adore ma beauté !" répondis-je... Je suis devenu dingue de son cul... Des toilettes, elle me dit en même temps que je l'entendis pisser. "Je t'attends sous la douche mon amour !" A mon tour je me leva, ma longue queue et mes couilles se balançant et caressant mes cuisses, alla aux toilettes avant de rejoindre mon amoureuse sous la douche où nous avons entamé des massages sensuelles au savon, agrémentés de FK et DFK langoureux... Un vrai régal ce moment divin, dit Thaï, à tous les deux qui nous ont mis dans une forme du tonnerre et qui fut la bienvenue pour préparer les bagages d'Océane. Avant le petit déjeuner, alors qu'elle déambulait toujours à poil, j'ai vu Océane se dépêcher de rallumer son portable "Merde ! C'est ma mère ! J'ai oublié de l'appeler hier soir ! Elle se propose de venir me chercher ! Aïie Aiïe Aïïe !... Qu'est-ce que je lui dit Bruce ?..." A poil moi aussi à côté d'elle, elle me regarda surprise et un peu désemparée, les bras le long du corps... Je lui pris immédiatement sa main, la serra contre moi "Allons Océane ne t'affoles pas ! On va gérer ça calmement, okay ?" Elle me fit signe de la tête "Tu n'as qu'à lui expliquer qu'il y a une copine de fac qui est venue te voir ce week-end, et que c'est pour ça que tu as oublié de l'appeler, et que tu rentreras avec elle dans l'après-midi par exemple !" Rassurée Océane se jeta à mon cou en caressant ma queue avec son ventre au passage..."Génial Bruce, tu es un amour ! Je savais que je pouvais compter sur toi, mon doux protecteur !" Elle m'embrassa tendrement. Océane rappela sa maman et lui expliqua ce que je lui avais dit. Elle raccrocha et me dit "C'est okay, mais elle m'attends à la maison dès que je serai à Marseille !" "Pas de problème tout sera fait dans les règles de l'art ma chérie ! Ne t'en fais pas ! Et maintenant dépéchons nous de prendre notre petit déjeuner !" Puis, déglutissant sa tartine et avec de la confiture sur les commissures de ses lèvres Océane m'interpella "Au fait Bruce, et ma chaîne Hifi qui va la prendre ? Il était prévu qu'elle ramène mes affaires dans sa voiture !..." Moment de silence car je n'y avais pas pensé moi non plus... Sur un ton rassuré Océane se dit "Suis-je bête ma pseudo copine conduit elle ! On met tout dans sa pseudo voiture et le tour et joué !"  Spontanément je lui dit "D'accord, mais une fois à Marseille que va dire ta mère quand elle te verra sans ta pseudo copine pour t'aider à porter ta chaine Hifi dans la maison ?... Non Océane, le mieux c'est de laisser tes affaires encombrantes ici et refaire venir ta mère pour les embarquer et fermer définitivement l'appartement, tu ne crois pas ?..." "Oui, d'accord ! On fait comme ça !... Mais tu as solution à tout Bruce ! Je t'aime mon amour...! D'autant plus que ma mère a oublié que j'avais apporté ma chaine et qu'elle ne m'en a pas parlé au téléphone ! Problème résolu par mon homme-génie !" Elle m'embrassa avec sa bouche et sa langue pleine de confiture et se mit à rire. Toujours à poil, Océane fit rapidement la vaisselle pendant que je l'aidais à l'essuyer, ma longue queue et mes couilles jigotant sans arrêt. Océane rangea la vaisselle et je profitais de la jolie vue sur son cul quand elle se penchait ou essayait d'ouvrir le placard du haut. "Quelle vue sublime !" Elle se retourna, me sourit et me répondit "Coquin ! Aide-moi plutôt mon chéri !" "J'arrive ma beauté !" 
   Une fois tout rangé et nettoyé, nous nous sommes habillés et préparés, puis on s'attela à ses bagages. "Pfou, qu'est-ce que j'ai comme affaires ! Heureusement que j'ai une valise plus un sac !... Je n'aurais pas du me trimbaler ma chaïne Hifi !" Les bagages prêts, je me suis occupé du lit puis de la poubelle après avoir trié et vidé le frigidaire et les placards. Il était 11 h 30. Le timing était parfait d'autant plus que j'avais prévu de lui offrir un repas sur le port de Bandol, faire un petit tour dans le village, avant de repartir sur Marseille où on devait arriver sous les coups de 16 h 30.
   La journée était splendide avec un ciel bleu magnifique dégagé de tout nuage grâce au mistral qui s'était levé dans la nuit, il faisait doux (26°C) et l'air sentait bon. 
   A 11 h 45 nous étions en route vers Bandol, Océane à mes côtés, câline à souhait tellement elle me semblait heureuse, me caressait tendrement la tête. Elle m'avait demandé de me rendre à la pharmacie de Catherine où elle avait fait son stage pour rendre les clés de l'appartement et signaler son départ. "J'en ai pas pour longtemps chéri, attends-moi un peu plus loin !" Je déposa Océane et je l'ai regardé se diriger en se déhanchant comme une star vers la pharmacie. Quelle beauté ! Le vent s'était levé et Océane avait mis un jean moulant bleu marine stretch, un teeshirt blanc manches courtes avec de jolis motifs colorés, dévoilant son décolleté savamment mis en valeur par un soutif qui lui faisait ressortir ses jolis tétés bronzés et portait ses jolis sandales à talon haut qu'elles portaient samedi lors de notre rencontre. Elle était très sexy mais aucunement vulgaire, un joli canon épanouie mais pas provocante, mais comme elle est belle, jeune, respire la vie et assume totalement son corps et ses jolies formes, cela ne choquait aucunement bien au contraire. Elle était devenue une vraie jeune femme libre et épanouie... Après 10 minutes, Océane revint, les cheveux au vent, souriante, trottinant pour rejoindre la voiture ce qui lui faisait rebondir ses nichons... J'ai souris en la voyant ainsi et je me suis senti fier et heureux d'être avec elle... "Voilà Bruce mon amour, nous pouvons y aller !... Catherine et les employés m'ont dit que j'allais leur manquer, et tout et tout et tout...! Moi aussi j'étais bien avec elles !... Catherine m'a même proposé de venir bosser l'été prochain en me remettant son appartement à disposition... Ca c'est vraiment gentil ! Une femme adorable !... Tu te rends compte chéri, c'est grâce à elle que je t'ai rencontré...! Si elle n'avait pas insisté pour que je l'accompagne pour faire du naturisme ma vie n'aurait pas changé comme elle a changé avec et grâce à toi...!" "Je sais ma chérie, c'est magique et merveilleux ce qui nous arrive Océane ! Je suis tombé amoureux de toi ma tendresse, ma beauté...!" Elle me regarda tendrement, ferma les yeux et m'embrassa longuement...!" Ma bite se mit à durcir rapidement... Extraordinaire l'effet qu'elle me fait avec ses FK. "Sinon, comment tu trouves la pharmacie ? Pas mal hein ?..." "Oui, un endroit charmant pour exercer, en plus j'ai vu qu'il y a pas mal de commerces tout le long ! Il y a de quoi faire dans ce beau quartier" Océane se regarda dans le miroir de courtoisie, arrangea quelques mêches de cheveux et tourna sa joli tête vers moi et me dit "Au fait, j'ai dit à Catherine que c'était ma mère qui viendrait dans la semaine, prendre les quelques affaires restantes et la chaîne hifi ! C'est pour ça qu'elle m'a laissé les clés pour quelques jours le temps pour elle de débarasser et fermer l'appartement... C'est bien comme ça ! Catherine n'y voit pas d'inconvénient !" On se remit en route pour aller déjeuner à Bandol.
   On y arriva vers 12 h 30 12 h 45 et on s'empressa de trouvait un restaurant. On s'attabla pour déguster des spécialités de la mer qu'Océane adorent. A la fin je lui ai offert le repas, elle fouilla dans son sac "Non, non, laisse chérie cest pour moi !" Et là ma tendre beauté tomba les épaules, me fixa en souriant sans rien dire les yeux embués de larmes de joie... Je lui répondis pareillement, me leva puis lui fit un tendre baiser avant d'aller régler l'addition.
   A 14 h 30 nous quittâmes le restaurant bras dessus-bras dessous puis on s'embrassa goulûment... "Faisons un petit tour chéri avant de repartir, je veux profiter de cette belle journée ! ... Nous avons le temps, il est à peine deux heures et demi !" "Okay !... Viens on va au niveau des échoppes de l'autre côté ! ... Océane s'il y a quelque chose qui t'intéresse pour toi n'hésites pas, je te l'offre...!" un peu génée Océane me regarda "Mais...!" "Chuuut ! Ta ta ta...!" insistais-je en lui mettant mon index sur sa jolie bouche. Elle se jeta à mon coup et m'embrassa avec un merveilleux baiser d'amoureux... "Je t'aime Bruce...!"  Là Océane se mit à chiner librement et passa en revue robes, bijoux et babioles en tous genres... Pendant ce temps je la regardais en souriant farfouiller comme pour chercher la perle rare, ici le teeshirt, ici la robe et la lingerie ou là le bijou... Une bonne demi heure après elle avait trouvé ce qu'elle voulait et nous sommes reparti avec des affaires d'été et de jolies boucles d'oreille argentées. "Ca te plait chéri ? Au fait merci mon amour !"  Océane me fit un gros bisou sur la joue puis un long FK... "De rien, ma beauté ! Tu es tellement jolie et gentille avec moi que je ne pouvais pas laissé passer l'occasion de t'offrir et le repas et un souvenir de notre week-end inoubliable !" "C'est vraiment gentil mon amour ! Tout a commencé avec tes calissons, se termine avec ma paire de boucles d'oreille et je porte avec moi un diamant de 1000 carats, c'iti pas merveilleux ça ! Hi hi hi !" Elle se mit à rire d'une façon tellement irrésistible que je me suis mis à rire aux éclats avec elle... On reprit la route à 15 h 30 après avoir marché encore un peu en vrais amoureux. 

 Notre départ vers Marseille 

après-midi du 1er septembre 2019

  A peine après avoir démarré la voiture, le téléphone d'Océane sonne "Ah ! C'est ma mère ! Qu'est-ce qu'elle veut me dire ?... Excuse-moi chéri je dois répondre !" "Vas-y océane, c'est sùrement important !" "Oui maman !... Je suis en route !... Oui ! C'est ma copine qui conduit !" Océane me regarda en souriant, si sa mère savait...! "D'accord !... Ca va !... J'arrive !... Hein ?... Euuuh, d'ici une heure selon la circulation !... Okay, ça va !... A tout de suite ! Bisous !" Océane raccrocha et me souria "Ma mère, si elle nous voyait !... Tout ça pour me dire qu'en fait elle m'attend directement à mon studio ! Elle doit me faire signer quelques papiers et me donner les clés !" "C'est génial ma chérie !" lui dis-je, puis elle rajouta "C'est super, je suis trop contante ! Alors voilà ce que je te propose mon amour car je veux que tu restes avec moi ce soir jusqu'à demain matin ! Tu me déposes rue sainte Cécile, mon studio est à deux pas de la fac ! Tu reparts chez toi et tu attends que je t'appelle pour venir me rejoindre ! Okay pour toi mon chéri adoré que j'aime ?" "Eh ben écoutes c'est parfait ! On fait comme ça ! J'ai déjà hate d'être ensemble ce soir ma beauté chérie que j'aime !" Elle me fit des câlin et m'embrassa tendrement sur la joue...
   C'est vers 16 h 45 que nous sommes arrivé à Marseille, Océane avait pris soin d'avertir a mère qu'elle aurait du retard à cause du trafic ralenti sur l'autoroute. J'ai déposé Océane comme convenu "Voilà mon chéri ! Ne t'inqiètes pas je t'appelle dès que ma mère sera partie !" "Okay ma beauté, j'ai hate de venir voir ton nouveau petit chez toi !" On s'embrassa puis je repris le chemin de mon domicile. Arrivé chez moi, j'ai respiré un grand coup et une vague d'émotions parcouru mon corps, mon coeur battait fort et je me suis affalé sur mon lit. Seul je me suis rendu compte que j'étais tombé amoureux... Et puis je me suis posé la question de comment cela a pu m'arrivé à 58 ans alors que je suis déjà comblé... Je n'aurai sans doute pas la réponse sauf que je sais que c'est le destin, un destin fortement intriqué dans celui d'Océane et la clé c'est elle pour notre plus grand bonheur et notre plus grande joie...    Je sens au plus profond de moi que je suis heureux, très HEUREUX...!
   Après ce moment de solitude, j'ai pris rapidement une douche , avant de préparer quelques affaires. A peine après avoir fini de me préparé qu'Océane m'appelle "Voilà Bruce, je t'attends mon amour ! tu seras là dans combien de temps ?" "Je prends le bus et le métro... Disons une petite demi-heure ma chérie !" "Okay, je suis contente de t'avoir avec moi ce soir mon amour ! A tout de suite ! Bisous !" "Moi aussi !... J'arrive ! Bisous !" 

 Première soirée en amoureux avant la rentrée 

soirée du lundi 2 septembre 2019


   Vers 19 h 00 j'étais chez elle et avec elle. Océane était folle de joie de pouvoir partager sa rentrée à la fac avec moi. De mon côté, ce moment a fait ressurgir des souvenirs d'il y a 35 ans mais à l'époque j'étais seul, désespéremment seul... 
   J'ai été agréablement surpris de la voir en tenue sexy, après le départ de sa mère, Océane s'était changée et avait enfilé un short jean très court, le même que celui qu'elle portait lorsque l'on est allé à la plage, elle y avait passé une ceinture en tissu vert olive, un teeshirt moulant vert très court lui aussi, laissant apparaître son nombril avec son piercing et qui lui mettait superbement en valeur ses gros tétés surtout qu'elle n'avait pas de soutif, elle avait de jolis sandales style tropéziennes... Elle était à croquer et bandante à souhait... (voir la photo ci-contre) 
   Sinon Océane est plutôt contente de son studio récemment rénové qui est beaucoup moins spacieux que l'appartement de Catherine, Il y a une pièce à vivre avec un coin cuisine, une petite salle de bain-toilettes et une chambre assez sympa donnant sur une cour intérieure et donc plutôt calme, elle n'est pas très grande mais il y a un lit à deux places, un placard avec un miroir à chaque battant et cela à tout de suite attiré mon attention. Océane me fixa en guettant ma réaction. "Alors, ça te plait ? Tu te rappelles quand tu me parlais de miroirs quand nous faisions l'amour dans l'appartement ?" "Oui, très bien ! C'est vachement appréciable ! cela rajoutera du piment à nos ébats ma chérie, n'est-ce pas ?..." Sans rien dire océane s'approcha de moi, m'embrassa et me chuchota "Tu es un gros coquin mon amour...!"
   Pour le diner Océane avait préparé une salade de tomate-mozza avec les produits que sa maman venait de lui acheté. Ainsi, le frigidaire était rempli de victuailles comme les placards. "Océane ! Tu veux quoi comme pizza ?" "J'aime bien la 4 fromages !... Sinon choisis ce que tu veux mon chéri !" "Okay, allons-y pour la 4 fromages ma beauté, j'aime bien aussi !"  A la fin du repas et après s'être douchés, Océane et moi nous nous étions mis à l'aise, elle portait une petite robe de chambre rose et une petite culotte noire finement dentelée et très sexy et ne portait pas de soutif tandis que moi je ne portais qu'un short et un tricot, sans slip... On s'est installé sur un petit canapé convertible devant la télé. on s'est serré l'un contre l'autre avant d'entamer nos câlins en même temps qu'une longue et douce séance de baisers... Chacune de nos mains se sont mises en action et on commença à se caresser, Océane gémissait, signe que l'excitation montait... J'avais délacé sa robe de chambre et mes mains se sont glissées sur ses tétés que je me suis mis à masser alors que ma bouche était collée à la sienne et nos langues se chatouillaient. Les gémissements d'Océane s'accentuaient et sa respiration devenait beaucoup plus profonde... Elle se redressa puis se mis à cheval sur mes genoux, sa robe s'ouvrit et me dévoila ses seins qui pendouillaient, ses jolies cuisses soyeuses et sa petite culotte où je devinais sa moule... Océane me fixa, se pinça une lèvre me sourit puis attrapa ma mâchoire avant d'entreprendre une longues série d'extraordinaires baisers profonds avec sa langue, entrainant chez moi une érection immédiate... En réponse je fis de même en faisant tournoyer ma langue autour de la sienne avant de la tirer avec mes lèvres pendant que je lui faisais tomber sa robe de chambre, seule sa petite culotte restait en place pour très peu de temps...... Ma façon de faire excita visiblement Océane avec des gémissements de plaisirs... Mes mains sur ses cuisses puis sur ses fesses je senti ma beauté de plus en plus excitée... En plus Il y avait le bruit de fond de la télé qui jouait les troubles fêtes, je pris la télécommande pour l'éteindre puis on continua nos câlineries et coquineries avant de se décider à aller dans la petite chambre... On a continué à s'embrasser goulûment pour faire chauffer l'ambiance... Océane a commencé par retirer mon tricot puis j'ai fait tombé mon short pour libérer ma queue longue et épaisse qui se redressa en caressant le ventre d'Océane; Elle a immédiatement retiré sa culotte puis on s'est vautré dans le lit en s'embrassant avec fougue et s'entrelaçant... Océane gémissait fortement et soupira à perdre haleine. Je ne l'avais jamais vue si sensuelle, ni sentie si excitée... Les miroirs des placards ont beaucoup joué dans la jouissance de l'instant et Océane semblait apprécié tout ce qu'on faisait en se regardant dans la glace... J'ai ainsi pu admirer ma beauté s'éclater avec ma queue et découvrirle merveilleux cul d'Océane aller et venir avec ma bite épaisse et humide coulisser dans sa chatte pendant que je lui masser ses gros tétés qu se bakançaient au dessus de mon visage... Un régal ! Mais cela lui a permis de libérer tous ses fantasmes sexuels ce qui redoubla mon excitation... "Oooh, chéri, j'ai envie de toi, j'ai envie de toi en moi... Hannn ! Je t'aime ! Mmmmh, Haaan ! Mon amour !" Pendant trois heures nous avons reproduit tous ce que nous avons fait pendant les deux nuits précédentes... Ce fut l'une des nuits les plus extraordinaires de ma vie... Océane était sublime de beauté, très sensuelle, son corps et son visage ont illuminé l'alcôve, elle a sublimé mon âme et envolé mon cœur... On s'est aimé une bonne partie de la nuit... Elle était heureuse, épanouie, ivre de plaisirs et moi au paradis des nymphes où Océane était la reine... 
   Vers minuit nous étions épuisés et demain il fallait se lever tôt car Océane reprennait les cours et abordait la troisième année de pharmacie... Océane prit soin de régler son radio réveil "Bruce, mon amour, on se lève à quelle heure demain ?" "Je pense que 6 h 30 me paraît raisonnable... Six heures et demi de sommeil, ça va ma chérie...! Tu auras largement le temps de te préparer avant d'aller à la fac je pense !" "Okay ! Tu as raison ! Ca me fait tout drôle de rentrée alors que couche avec toi... Je suis pleine de frissons... des frissons de joie... pas de froid, non, non... de toute façon je n'ai jamais froid avec toi mon chéri adoré !... Serre-moi contre toi mon amour !" Océane se serra contre moi, sa tête calée contre mon torse, sa main droite caressant ma tête, sa jambe droite sur mes cuisses juste sous mes couilles et sa chatte humide contre ma hanche droite... Elle sentait bon, d'une odeur subtile de fluides corporels produits par le coït et un agréable mélange de parfums aux essences exotiques issus de son bain douche et de son eau de toilette qui s'évaporaient de sa peau douce... J'éteignis la lumière de la lampe de chevet, Océane m'embrassa tendrement, poussa un petit gémissement "Mmmh ! Bonne nuit mon chéri ! Fais de beaux rèves !" " Bonne nuit ma tendre beauté !" Océane s'endormit rapidement et prit une respiration lente et profonde qui ressemblait à celle d'un bébé... Des frissons de bonheur parcouru mon corps en écoutant la douceur de son souffle et la chaleur de son corps parfumée... J'étais avec elle pour la troisième nuit consécutive et je n'en revenais toujours pas... J'ai conservé longtemps les yeux ouverts à penser dans le noir de sa chambre où seule brillait la lumière verte du radio réveil. Il n'y avait pas un bruit, seulement le doux son de la respiration profonde d'Océane... J'ai fini par m'endormir rapidement jusqu'au petit matin.

La rentrée d'Océane

matin du 3 septembre 2019

  Le lendemain à 6 h 30, une musique se déclencha lentement puis un peu plus insistance... Je reconnu Jean-Jacques Goldmann qui chantait "Comme toi !". Océane à plat dos, complètement offerte, le drap replié vers le pied du lit, elle a eu visiblement eu chaud, même à poil, respira un grand coup s'étira en contorsionnant son corps ce qui faisait jigoter ses seins, se redressa sur son coussin, se pencha vers moi pour m'embrasser... "Mmmmh, bonjour mon amour !... Tu as bien dormi ?..., Tu n'as pas eu trop chaud cette nuit ?... Moi oui !" "Oui, d'une traîte ! C'est vrai qu'il a fait chaud et tu as bien fait de rabattre le drap ma beauté et j'ai dormi comme une souche !" "A oui ! Evidemment tu m'as fait l'amour en te donnant à fond hier soir, c'est normal ! Heureusement que j'ai mis le réveil !... Ben voilà, c'est la reprise !... Pffff, j'ai franchement pas envie de me lever !..."Océane nue, se leva, entrouvit les volets, puis se jeta sur moi... "Regarde chéri, il fait encore nuit !... Tu veux pas aller en cours à ma place mon amour, ça te rappelera quand tu étais un étudiant ! Mmmh ? Non ?..." Elle s'approcha de mon visage et me fit plein de bisous partout avant de me m'embrasser goulûment. "Aller chiche ! Non, plus sérieusement ma beauté ! Ce que tu ne sais pas Océane, c'est que les premières années de fac à l'époque, surtout la 3ème année, ça était plutôt difficile pour moi, j'avais la boule au ventre sans personne ni petite copine pour me consoler... Regarde Océane, ma chérie adorée la chance que tu as de m'avoir !... Je suis ton ami et ton partenaire, je me considère comme ton protecteur et je resterai toujours à tes côtés, même par la pensée et dans ton coeur !..." Océane laissa couler quelques larmes et se jeta sur moi, attrappa mon visage et m'embrassa encore une fois... "Aller, Océane, je te prépare ton petit déjeuner !" "Oui, papa !... Hi Hi Hi !"  Océane me sourit, s'éjecta du lit ce qui mit en branle ses tétés et ses fesses, elle était visiblement toute revigorée par mes paroles, puis se dirigea vers la salle de bain pour faire pipi puis se doucher, je connais son rituel parfaitement maintenant et c'est à chaque fois un régal pour les oreilles et les yeux... pour la première fois j'ai entendu Océane chantonner qouq la douche... J'étais ému et amusé... Une vraie gamine... Elle s'habilla rapidement en mettant un jean bleu marine stretch, moulant son joli cul et ses jambes, une chemisette bleu ciel avec un joli blouson rose pâle car il faisait plutôt frisquet, elle avait mis des sandales noires à talon haut et un maquillage léger sur ses joues et ses paupières, ses magnifiques cheveux blonds comme les blés retombaient dans son dos... Une vraie princesse dont j'étais fier et éperdumment amoureux... A 7 h 40 Océane était prête à affonter cette nouvelle année pleine de promesses de réussite. Elle en avait largement les moyens d'autant plus que je l'accompagais dans ses études dorénavant. 
   le smarthphone d'Océane retentit "Tiens, c'est ma copine !... Allô ! Oui, Elisa ! Ca va ?... Oui, très bien !... Okay, j'arrive...! A tout de suite ! Bisous !... C'est une copine de l'année dernière, elle m'attend devant le portail de la fac !" "Super, tu vois, tu n'es pas seule !" "Oui, je suis contente !... Bien, mon amour, j'y vais ! Je te laisse... ! Sois sage ! On se voit ce soir !" Elle me fit un long baiser en y mettant sa langue afin de garder son goût tout le long de la journée... Elle ouvrit la porte puis discrètement descendit les escalier en se déhanchant en me soufflant des baisers de sa main...
   De mon côté, je me suis préparé rapidement, rangé quelques affaires puis j'ai quitté le studio en refermant derrière moi. Je me suis empressé de faire un double des clés, Océane me l'a demandé expréssement car elle voulait que je sois libre de venir chez elle quand bon me semble. Quoi de plus normal puisque je fais partie de sa vie ! Dans la foulée je me suis rendu à mon domicile avant d'appeler Sophie pour lui donner de mes nouvelles. La dernière fois que je l'ai contactée, c'était samedi soir. J'étais obligé d'inventer un stratagème pour rester avec Océane et pour éviter de d"éveiller des soupçon, j'ai promis à Sophie que je la rappellerai dans la semaine. C'est donc ce que j'ai fait. Mais je me devais d'en parler à Océane dès son retour de la fac. 

à suivre...